Ectot en champion

Autres informations / 22.09.2013

Ectot en champion

Y a-t-il un poulain de la trempe de Dalakhani, Bago ou Behkabad dans ce Prix des Chênes ? Voilà la question que nous nous posions avant ce Gr3. Après la course, nous pouvons répondre par l’affirmative. Effectivement, il y avait un poulain de Gr1 dans ce Prix des Chênes et il se nomme Ectot (Hurricane Run). Le poulain de Gérard Augustin-Normand s’est chargé de montrer l’étendue de sa classe. Il a véritablement pulvérisé l’opposition dès que son jockey, Grégory Benoist, a fait mouvement. Et encore, il a été ralenti bien avant le passage du poteau, ce qui explique qu’il n’y ait que trois longueurs entre Ectot et Elliptique (New Approach), son dauphin. Ectot est impressionnant sur la piste, mais il l’est aussi dans son comportement, avant comme après la course. Il possède le tempérament d’un champion, en plus d’en avoir le moteur. « C’est un cheval qui est vraiment très calme, alors qu’il est issu de Hurricane Run et une mère par Linamix, nous a dit Élie Lellouche, entraîneur d’Ectot. À chaque fois, il est calme, comme à l’entraînement. Il est vraiment de plus en plus impressionnant et fait partie des meilleurs 2ans que j’ai entraînés. Normalement, il devrait aller vers le Critérium international (Gr1). » Ectot a la classe, le tempérament d’un champion, mais il n’a pas le modèle d’un 2ans. Très grand et puissant, avec une immense action, il devrait être encore meilleur à 3ans. De ce fait, on peut penser qu’il fait tout cela sur sa classe et qu’il possède une importante marge de progression. À Deauville, il avait déjà dominé Elliptique et la ligne se répète. Ce samedi, il a attendu en quatrième position et n’a pas bougé jusqu’au pavillon. Il a alors suivi l’effort de Daraybi (Street Cry), avant de sortir de son sillage. Débordant de ressources, il a déployé ses grandes foulées pour dominer Daraybi sans forcer et se détacher, comme dans un galop du matin. Quatre courses, trois succès et des victoires de plus en plus séduisantes. Ectot est un sérieux classic prospect pour 2014.

UN ACHAT COUP DE CŒUR POUR SYLVAIN VIDAL

Représentant de Gérard Augustin-Normand, Sylvain Vidal avait acheté Ectot pour 75.000 € aux ventes de yearlings. Il nous avait précisé les raisons qui l’avaient poussé à se porter acquéreur du poulain, à la suite de sa victoire deauvillaise : « C’est une famille que nous aimons beaucoup, avec Linamix en père de mère et Danehill comme père de la troisième mère. Nous avions déjà acheté sa sœur, Merville, une fille de Montjeu, qui avait gagné deux courses pour Jean-Claude Rouget. Ensuite, nous avions perdu Most Improved, qui nous a battus à Royal Ascot. C’est donc une famille que nous suivons particulièrement. Ectot est un très beau poulain, c’était un achat coup de cœur. Déjà, yearling, il avait un bon tempérament. »

GREGORY BENOIST : « IL LE FAIT COMME UN CRACK ! »

Grégory Benoist a toujours monté Ectot. Et aujourd’hui encore plus que lors de ses précédentes sorties, le cheval l’a vraiment impressionné. Il a confié au micro du cheval émetteur : « Ectot est bourré de qualité. Il a bien progressé et changé dans son comportement. Il est plus calme. Il a gagné sur sa classe. Le matin, il peut partir et se montrer brillant. Aujourd’hui, je n’ai pas hésité à le lancer de loin et à profiter ainsi de sa grande action. Il le fait comme un crack. La piste était collante, mais ça ne l’a pas dérangé. » Derrière Ectot, Elliptique est venu s’octroyer le premier accessit dans la phase finale, terminant devant Daraybi, lequel s’est certainement brûlé les ailes en essayant de résister à Ectot.

LE FRERE DE MOST IMPROVED

Élevé conjointement par l’Écurie des Monceaux et l’Écurie Skymarc Farm, Ectot a donc été acheté 75.000 € à la vente de yearlings Arqana d’août 2012. Henri Bozo a expliqué au sujet de la famille : « Tonnara, mère d’Ectot, a eu une yearling par Nayef, que nous allons garder, car nous n’avons pas de femelles de cette famille. Elle a eu ensuite une foal par Invincible Spirit et elle est de nouveau pleine d’Invincible Spirit. »

Ectot est le frère de Most Improved (Lawman), gagnant des St James’s Palace Stakes (Gr1). Il est aussi le frère de Merville, gagnante de deux courses pour la casaque Augustin-Normand, et pleine de Holy Roman Emperor. Sa deuxième mère, Mahalia (Danehill), avait remporté le Prix Imprudence (L) à Evry. Mahalia a aussi donné naissance à Albisola (Montjeu), gagnante du Prix de Flore (Gr3) et placée du Prix de Sandringham (Gr2), du Prix Allez France (Gr3) et du Prix de la Nonette (Gr3). La troisième mère, par Mill Reef, avait aussi bien produit, dont Muroto (Busted), gagnant du Prix Gontaut-Biron (Gr3).

GÉRARD AUGUSTIN-NORMAND : « ECTOT PEUT ENCORE NOUS FAIRE RÊVER »

Présent ce samedi à Longchamp, Gérard Augustin-Normand a pu assister à la balade de son poulain Ectot. Ravi de cette victoire dans le Prix des Chênes, il nous a déclaré : « Il faut féliciter toute l'équipe : Élie Lellouche, Grégory Benoist... C’est vraiment une belle famille. Nous avions déjà eu la sœur, Merville. Le frère, Most Improved, avait ensuite battu Hermival. Nous avons donc acheté son frère, Ectot. Il peut encore nous faire rêver. Il y a plusieurs options, notamment les critériums, à la fin de l'année... Et l'année prochaine. Nous allons suivre le reste de la famille avec intérêt, mais nous ne serons pas les seuls. »

 

PRIX DES CHENES

Gr3 - Plat - Mâles - 80.000- 1.600m - Pour poulains entiers et hongres de 2 ans, n'ayant pas gagné une course de Groupe. Poids: 58 k.

1er ECTOT (M2)

G. Benoist (58) 1'43''11. Hurricane Run & Tonnara

Pr. : Assoc. G. Augustin-Normand/Mme E. Vidal

Ent. : E. Lellouche - El. : Ecurie des Monceaux

Arqana, août 2012, Deauville, yearling, 75.000 €, Monceaux à Sylvain Vidal

2e ELLIPTIQUE (M2)

M. Guyon (58)

New Approach & Uryale

Pr. : F. Rothschild

Ent. : A. Fabre - El. : Famille Rothschild

3e DARAYBI (M2)

C. Soumillon (58)

Street Cry & Daryaba

Pr. : S. A. Aga Khan

Ent. : A. de Royer Dupré - El. : S.A. Aga Khan

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 40’’38

1.000m à 600m : 26’’07

600m à 400m : 12’’83

400m à 200m : 11’’61

200m à l’arrivée : 12’’22

Temps total : 1’43’’11