La chance etait avec lady d’ogenne

Autres informations / 23.09.2013

La chance etait avec lady d’ogenne

Le 8 septembre, Lady d’Ogenne (Sassanian) avait remporté le Prix Claude Rouget, préparatoire au Grand Steeple- Chase de Craon (L). Elle avait annoncé la couleur en s’imposant avec de la marge. Dimanche, dans la "belle", elle a répété avec la manière, même si elle a été aidée par un cheval en liberté, Taupin Rochelais (Al Namix) en l’occurrence. Ce dernier a fait tomber son jockey, Jérôme Zuliani, au talus, en début de parcours. Mais Taupin Rochelais a continué sa course dans le sillage de l’animateur et favori Alpha Speed (Vertical Speed), qu’il a contrarié durant toute la course. Dans le tournant final, Taupin Rochelais a même serré Alpha Speed, lequel a perdu son action, se faisant alors dépasser par Lady d’Ogenne et Sadyjaune (Califet). Ces deux juments ont entamé leur lutte sitôt la dernière haie franchie. Courageusement, Alpha Speed s’est relancé, complètement en dehors. Mais cela n’a pas suffi et le pensionnaire de Jérôme Follain a dû se contenter de la troisième place. Au moment où Alpha Speed a été gêné, il venait d’être rejoint par le peloton, après avoir mené détaché. Néanmoins, au vu de l’effort qu’il a fourni pour ne pas perdre la troisième place, on peut penser que sans cette gêne, il aurait lutté avec Lady d’Ogenne et Sadyjaune. « Je suis déçu, nous a avoué Jérôme Follain. Alpha Speed a été, encore une fois, irréprochable. Il a fait tout l'excellent travail que nous attendions de lui, comme à son habitude. Mais le cheval en liberté l'a beaucoup contrarié tout au long de l'épreuve. Le fait qu'il le contrarie dans le dernier tournant a obligé Anthony [Thierry, son jockey, ndlr] à l'asseoir pour pouvoir tourner. Repartir après ça, au bout de 4.000 mètres, représente un trop gros effort. C'est vraiment dommage. Mais c'est la dure loi des courses... »

LA PLUS BELLE DE LADY D’OGENNE

Lady d’Ogenne a remporté la plus belle victoire de sa carrière dans ce Grand Steeple-Chase de Craon. Son mentor, William Menuet, nous a confié : « Le fait qu'Alpha Speed ait donné du train à l'épreuve, a été vraiment à notre avantage. C'est une jument plutôt allante qui a souvent besoin de courses rythmées. La dernière fois qu'elle s'était imposée, nous l'avions montée sagement pour voir ce que cela pouvait donner. Du fait qu'elle ait gagné d'une belle façon, nous nous sommes laissé tenter par le Grand Steeple. Aujourd'hui, elle a eu un parcours de rêve et n'a commis aucune faute. Je suis vraiment content de ce qu'elle fait. » Jockey de Lady d’Ogenne, Olivier Jouin a ajouté : « Je la montais pour une quatrième ou cinquième place avant l'épreuve. Mais la jument était vraiment en très grande forme et avait monté en condition sur sa dernière course. Elle a eu un passage à vide dans le dernier tournant et, pourtant, elle est très bien repartie dans la phase finale. Elle a mis un vrai coup de reins. Je ne m'attendais pas à ça. C'est vraiment bien, ce qu'elle fait. »

LE MEILLEUR PRODUIT DE SA FAMILLE

Issue de Sassanian, père de Le Chablis, vainqueur du Prix Maurice Gillois (Gr1), et de Cerilly, lauréat du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), Lady d’Ogenne est une fille d’Ahombros (Mansonnien), restée inédite. Elle est le premier produit de sa mère, laquelle a ensuite donné un autre gagnant : Duc d’Ogenne (Sunshack).

Puerta Grande (Lesotho), deuxième mère de Lady d’Ogenne, s’est placée à Auteuil et s’est imposée sur les haies de Châteaubriant.