La deuxième fois est la bonne pour fracassée

Autres informations / 06.09.2013

La deuxième fois est la bonne pour fracassée

Deuxième de ce Grand Prix des Anglo-Arabes (A) en 2012, Fracassée (Loudéac) n’a pas laissé passer sa chance dans cette édition 2013 de l’épreuve. La pouliche entraînée par Xavier Thomas-Demeaulte a bénéficié d’un bon parcours, à la corde, dans le sillage des premiers. Une fois décalée, elle a placé une belle accélération et s’est imposée avec assurance, résistant sans problème à la très belle fin de course d’Uplandeforez (Jebeland Pontadour).

Fracassée décroche donc la deuxième victoire de sa carrière pour sa quinzième sortie. Il s’agit là de son plus beau succès et sa régularité est amplement récompensée (quinze courses, deux victoires, dix places). Xavier Thomas-Demeaulte a souligné au micro d’Equidia le couple formé par Fracassée et Gregory Benoist, le jockey l’ayant aussi pilotée en dernier lieu, à Vichy. Elle se classait alors deuxième d’Hindilaya (Jebeland Pompadour), favorite ce jeudi à Longchamp, mais qui n’a pu accélérer en pleine piste.

UNE BELLE SOUCHE DU HARAS DU PECOS

Fracassée est une fille de Loudéac et de Foly du Pécos (Khanjer Joli). Cette dernière, restée maiden en course, a pour particularité de n’avoir produit que des gagnants. En effet, ses sept produits ont tous couru uniquement en plat, et ont tous passé le poteau en tête. Fracassée descend d’une belle lignée du haras du Pécos, célèbre pour la qualité de ses chevaux anglo-arabes. La mère de Fracassée, Foly du Pécos, a été élevée par Patrick Davezac, tout comme sa mère, Ferdesia (Djerba Oua). Fracassée est quant à elle élevée par Jean-Marc Davezac et Daniel Lacassagne.

Le haras du Pécos signe par ailleurs une belle opération dans ce Grand Prix des Anglo-Arabes, puisque leur autre élève, Farce du Pécos (Zamouncho), s’est classée troisième de l’épreuve.