Le japon et le qatar embrasent longchamp

Autres informations / 16.09.2013

Le japon et le qatar embrasent longchamp

Deux pays ont été particulièrement à l’honneur sur la piste et dans les tribunes dimanche : le Japon, auteur du doublé "Niel-Foy" avec Kizuna et Orfèvre (ovationnés par plusieurs groupes de fans en délire), et le Qatar, grand sponsor de la journée et lauréat du "Vermeille" grâce à Trêve. Dans un cas comme dans l’autre, on ne pouvait rêver mieux avant le 6 octobre. Le doublé japonais récompense le pays du monde où la passion pour les courses est incontestablement la plus forte. Également un pays qui révère le Prix de l’Arc de Triomphe comme un Graal, et mériterait de le gagner un jour... Un pays où les courses se célèbrent joyeusement et bruyamment. Quel bonheur de voir les tribunes bordant le rond se lever, applaudir, crier de joie, faire dédicacer un drapeau japonais à l’entraîneur d’Orfèvre, etc. ! Ça nous change des 95 % de dimanches à Longchamp habituels.

La victoire du Cheikh Joaan Al Thani avec Trêve, dans le "Vermeille", est elle aussi une formidable récompense. Celle d’un homme, si présent sur le marché des amiables depuis deux ans ; et celle d’un pays qui soutient les courses françaises (à commencer par l'“Arc”), et dont plusieurs représentants investissent lourdement sur nos marchés : un fait ne trompe pas, sur les huit partants du "Moulin de Longchamp", cinq appartenaient à des propriétaires qataris ! Le Cheikh Joaan a peut-être été un peu déçu par Olympic Glory ; il ne l’a pas été par Trêve.