Le roi de craon, chriseti, à la poursuite de l’empereur archy bald

Autres informations / 08.09.2013

Le roi de craon, chriseti, à la poursuite de l’empereur archy bald

Tous les passionnés d’obstacle auront le regard tourné vers Craon ce dimanche. L’hippodrome de la Touche organise son mythique "Grand Cross" (L), certainement la plus belle étape du Crystal Cup. Sur le parcours long de 6.000m, avec la traversée de la route de Segré, le passage dans les champs et le fameux rail-ditch, le roi des lieux, Chriseti (April Night), va essayer de nous émerveiller une fois de plus. De fait, le pensionnaire d’Étienne Leenders a remporté trois éditions de cette course, tout en prenant deux places dans ce "Grand Cross".

Il est d’ores et déjà entré dans la légende de Craon, mais il peut aussi se rapprocher d’un autre phénomène, Archy Bald, quintuple lauréat de la course. C’est ce qu’il va tenter de faire dimanche. Il est vrai que sa préparation n’a pas été idéale puisqu’il reste sur deux chutes. Des chutes malheureuses alors qu’il était bourré de gaz. S’il assure ses sauts sur toutes les difficultés, il est capable d’une quatrième victoire dans le "Grand Cross".

PHAKOS, L’OPPOSITION PRINCIPALE

Sur le papier, parmi les treize opposants à Chriseti, Phakos (Robin des Champs) est celui qui semble être son plus sérieux rival. Quatre fois à l’arrivée de l’Anjou-Loire Challenge (L) et trois fois dans les cinq premiers du Grand Cross de Craon, Phakos est à la recherche d’une victoire de prestige. Il a déjà gagné à Craon et, en cas de défaillance de Chriseti, il ne sera pas loin du compte.

QUICK BABY, UNE VALEUR SURE DU CROSS FRANÇAIS

L’épreuve est relativement ouverte pour les places et quick baby (Le Balafré) est capable de faire l’arrivée. Ce spécialiste du Prix Gaston de Bataille (L), dont il a fait l’arrivée à trois reprises, a aussi gagné à Craon. De plus, il est entraîné par Jérôme Follain, spécialiste du Crystal Cup, dont il a enlevé les deux premières éditions.

Leader de l’actuelle édition du Crystal Cup, et tenant du titre du challenge européen, Nick Williams sera représenté dans ce Grand Cross. Il présentera Shalimar Fromentro (Martaline), qui visera avant tout une place et quelques points pour son mentor.

Spécialiste du cross de Pompadour, Beuillac (Robin des Champs) va découvrir Craon. Ses statistiques de neuf succès pour dix-huit sorties plaident pour lui. Il peut se placer. Remarque qui vaut pour Posilox (Loxias), deuxième l’an passé, Hades des Mottes (Rifapour), Major Dolois (Majorien), en forme.

ÉTIENNE LEENDERS : « NOUS ALLONS VIVRE LA COURSE ENCORE

DIFFÉREMENT CETTE ANNÉE »

Chriseti (April Night) s’annonce comme le grand favori du Grand Cross de Craon (L) 2013, malgré ses dernières chutes survenues sur les hippodromes de Craon et du Lion d’Angers, au mois de mai et d’août. Son entraîneur, Étienne Leenders nous a confié il y a quelques jours : « Chriseti va très bien. Sa préparation s’est déroulée parfaitement et il se présentera dimanche dans le même état de forme que lors de ses précédentes victoires dans le "Grand Cross". Nous l’avons amené sur l’hippodrome de Craon le 25 août dernier, juste pour le marcher en main autour des boxes. Lorsqu’il était tombé en dernier lieu sur les passages de route de Craon, il avait ensuite galopé durant de longues minutes autour de la piste, tout seul, à vive allure. C’est pourquoi nous l’avons amené, pour qu’il oublie ce mauvais moment et qu’il comprenne bien que Craon ne doit pas être un lieu stressant pour lui. Mais ça va. Je peux vous affirmer qu’il n’était pas stressé d’être là. Au contraire, il était plus gai, à tel point qu’il était difficile pour son lad, Jean-Jean, de le garder en main. Quoi qu’il en soit, Chriseti sera prêt à fournir sa valeur dimanche. Maintenant, il est certain que nous vivrons la course encore différemment des autres années, tout simplement parce qu’il ne nous a jamais habitués à tomber auparavant. »