Le second souffle de gallante

Autres informations / 12.09.2013

Le second souffle de gallante

Il y aura eu deux poulains et les autres dans cette édition 2013 du Prix de Fontenoy (F). Une tête a séparé Gallante (Montjeu) et Metropol (Holy Roman Emperor), eux-mêmes détachés du peloton de six longueurs. Une tête, et des parcours totalement différents.

Gallante a galopé en deuxième épaisseur, nez au vent, à l’extérieur de l’animateur, Private (Pivotal). Ce dernier a mené à un rythme peu soutenu. Metropol, lui, s’est élancé doucement de sa stalle, « mollement » même, selon Alessandro Botti, perdant l’avantage de son numéro deux dans les stalles et se retrouvant à l’arrière- garde. Il a ensuite recollé au peloton, et a progressé en troisième épaisseur dans le sillage de Bushido (Bernebeau), rapproché en profitant du rythme peu soutenu. Metropol s’est montré brillant. Dans la ligne droite, il était encore loin des animateurs. Gallante et Metropol ont placé des accélérations décisives. Metropol, venu en pleine piste, a pris l’avantage, à mi-ligne droite, sur Gallante. Mais ce dernier a su se relancer pour revenir lui prendre une tête. Metropol a semblé prendre encore un léger avantage dans les cent derniers mètres, mais Gallante s’est à nouveau montré courageux pour, au final, lui prendre une tête décisive au passage du poteau.

GALLANTE SE MONTRE TENACE DES SES DEBUTS

Gallante s’est imposé en poulain courageux, capable dès ses premiers pas de refaire du terrain alors qu’il avait perdu l’avantage. Comme l’a dit Christophe Lemaire dans le Prix de la Cascade, une heure après, il faut se méfier des pensionnaires d’André Fabre, qui ont souvent un second souffle. Gallante l’a prouvé ici. Selon Maxime Guyon, son jockey, Gallante est un poulain qui devrait encore progresser. « Il s’est montré très courageux. Le poulain arrivé deuxième lui a pris l’avantage, mais il a su se montrer tenace et se relancer. C’est un cheval qui va encore évoluer : dans ce type de courses, ils ne sont pas encore à 100 %. Les deux premiers de cette épreuve ont l’air de galoper un peu. » À noter que Gallante dispose d’engagements de tout premier plan en Angleterre : il est en effet engagé dans le Racing Post Trophy et dans le Derby d’Epsom (Grs1).

LE PRODUIT LE PLUS PROMETTEUR DE SA MERE

Gallante est un fils du regretté Montjeu et de Crazy Volume (Machiavellian), élevé par Camas Park Stud. Il s’annonce comme le produit le plus prometteur de sa mère. La mère, Crazy Volume, aux origines américaines, est quant à elle une élève de Moyglare Stud Farm. Elle a couru d’abord en Irlande, étant entraînée par Dermot Weld, avant d’être exportée aux États-Unis où elle a rejoint les boxes de Christophe Clément. Restée maiden en Irlande, elle a réussi à ouvrir son compteur dans un maiden à Suffolk Downs. Crazy Volume a ensuite été achetée à Keeneland en janvier 2008, pour 340.000 dollars par Horse France, et a rejoint Camas Park Stud. Avant Gallante, elle a donné naissance à Ashvint (Giant’s Causeway), exporté au Japon où il a gagné un maiden, et à Plinth (Montjeu), entraîné par Aidan O’Brien, lui aussi simple gagnant de maiden. La deuxième mère, Desert Ease (Green Desert), est gagnante au niveau Listed. La troisième mère, Easy to Copy, s’est illustrée dans les épreuves pour stayers, au niveau Gr2.

METROPOL EN POULAIN PERFECTIBLE

Metropol, beau poulain, a signé de bons débuts dans ce Prix de Fontenoy, échouant d’une tête après avoir eu un parcours loin d’être idéal, et s’être montré brillant. « Être battu de si peu par un pensionnaire d’André Fabre, c’est comme si nous avions gagné », a relativisé Alessandro Botti. « Il est sorti un peu mollement de sa stalle et lorsqu’il a été pressé, il s’est mis à tirer. C’est un cheval que nous n’avons pas depuis longtemps chez nous. Il avait été acheté à la breeze up Arqana, et son éleveur est italien. Pour la suite, nous aviserons. Nous allons déjà voir comment il va prendre sa course. Il devrait encore pouvoir progresser. Et, s’il se montre plus détendu, il devrait être capable de tenir les 1.800m. »