Preparatoires au qatar prix de l'arc de triomphe : un dimanche à enjeux

Autres informations / 14.09.2013

Preparatoires au qatar prix de l'arc de triomphe : un dimanche à enjeux

Habituellement, le dimanche des préparatoires au Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1) ne fait que confirmer les valeurs et la hiérarchie établies au printemps. Cette année, le contexte est un peu différent. Il y a beaucoup de bons chevaux qui font leur rentrée dimanche et ils vont devoir convaincre d'entrée de jeu, trois semaines avant le grand rendez-vous. Également, le Qatar Prix Vermeille, qui est la première confrontation au niveau Gr1 en France entre les femelles de 3ans et leurs aînées, va permettre de confirmer, ou non, que la génération des femelles de 3ans sur 2.000m et plus sort de l'ordinaire. Autre élément important pour ce dimanche : le terrain. Il a beaucoup changé ces derniers jours et, s'étant nettement assoupli, il offre un avant-goût de ce qu'il pourrait être début octobre. Finalement, bien plus que d'autres années, ce dimanche est un dimanche à enjeux et devrait apporter quelques éléments de réponse en vue du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe.

• QUI A PEUR DU TERRAIN ?

La pluie a fait son apparition vendredi et samedi en région parisienne. Après un été quasiment caniculaire, donc des terrains rapides, la donne change et des inversions de valeurs sont à prévoir. Le premier concerné par ce changement de terrain est le favori du Qatar Prix Niel (Gr2), Flintshire (Dansili). Le vainqueur du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) n'a connu qu'une fois la défaite ; c'était dans une "B", en terrain souple. En ce qui concerne les chevaux japonais, Orfèvre (Stay Gold) a montré l'an dernier qu'il n'était pas dérangé par ce type de surface, et le 3ans Kizuna (Deep Impact) est un cheval tout terrain d'après son jockey, Yutaka Take. Trêve (Motivator) n'a couru qu'en bon terrain, mais son entraîneur, Christiane Head-Maarek, nous a dit la semaine dernière ne pas craindre un terrain souple. Le seul inconvénient, c'est qu'il peut rallonger la distance de 2.400m que sa pensionnaire va découvrir, comme elle nous l’avait expliqué. En revanche, pour les femelles d'âge Romantica (Dansili) et La  Pomme  d'Amour (Peintre Célèbre), un terrain trop souple est annonciateur d'une défaite quasiment assurée.

• LES PREMIERS TESTS SUR 2.400M

Ce dimanche est aussi l'occasion, pour certains chevaux, de se tester pour la première fois sur la distance de 2.400m. Les 3ans les plus en vue du Qatar Prix Vermeille, Trêve, silasol (Monsun) et Tasaday (Nayef) n'ont encore jamais abordé cette distance. Mais, a priori, il n'y a aucun élément qui montre que ce sera un problème pour elles, surtout pour Silasol pour laquelle ce terrain sera un avantage. Chez les 3ans du Qatar Prix Niel (Gr2), des chevaux comme Triple Threat (Monsun) et Vancouverite (Dansili) vont aussi découvrir la distance de 2.400m. Ils doivent convaincre et montrer qu'ils tiennent la distance pour valider leur billet pour "l'Arc". En ce qui concerne Vancouverite, le terrain est aussi un point d’interrogation. Le fils de Dansili pourrait bien ne pas apprécier l’assouplissement de la piste, et il joue ce dimanche une éventuelle supplémentation dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.

• OÙ EN SONT-ILS ?

Habituellement, le Qatar Prix Foy (Gr2) est la préparatoire la moins intéressante de la journée. Le cas est différent cette année, car la présence de certains chevaux rehausse l'intérêt de cette épreuve. Deuxième de "l'Arc" l'an dernier, le japonais Orfèvre (Stay Gold) fait sa rentrée. En 2012, il avait gagné ce Gr2 mais, cette année, sa préparation a pu être légèrement contrariée (il a pris un coup, même si c'était bénin, par son leader le matin à Chantilly). Ce Prix Foy est l'occasion pour Orfèvre de montrer son degré de forme avant son grand rendez-vous. L'autre grand cheval qui fait son retour dans ce Gr2 est le classique camelot (Montjeu), plus revu depuis les Prince of Wales's Stakes (Gr1). C'est une surprise de le voir au départ dimanche, et une grande performance de sa part ferait de lui l'un des candidats à la victoire pour le prochain "Arc". Il est difficile de savoir où il en est, mais Coolmore n'ayant pas de phénomène chez les 3ans sur 2.400m, c'est sûrement sur le 4ans Camelot qu'il faudra compter.

• LES FEMELLES DE 3ANS EN TÊTE D'AFFICHE

L'été a montré que l'arrivée du Prix de Diane 2013 était d'un très haut niveau. Logiquement, il faut s'attendre à ce que le Prix Vermeille confirme cette idée. En effet, avec une piste souple à très souple, les chances des aînées Romantica et La Pomme d'Amour sont presque annihilées. En revanche, celles des 3ans, Trêve, Silasol et Tasaday, sont renforcées. Les femelles de 3ans doivent donc confirmer dimanche qu'elles sont les têtes d'affiche d'une grande génération, grâce à leur talent, mais aussi à l'état du terrain.

• UNE TOUCHE D'EXOTISME

L'Irlande et l'Angleterre sont représentées dimanche, mais aussi l'Amérique du Sud. Dans le Prix Foy, Going Somewhere (Sulamani) fait ses débuts en France sous l'entraînement de David Smaga. Ce 4ans – qui a en fait 3ans et demi – élevé au Brésil, est gagnant de Gr1 en Argentine sur 2.400m et est engagé dans le Prix de l'Arc de Triomphe.