Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une réflexion sur les programmes aqps en plat

Autres informations / 03.09.2013

Une réflexion sur les programmes aqps en plat

« Le plat AQPS n'est-il pas une facilité pour attendre et préparer des chevaux qui sont plus tardifs en croissance, avant une carrière d'obstacle ? Et éventuellement sélectionner des poulinières sur lesquelles on ne veut prendre aucun risque...

Est-il cohérent que les chevaux qui ont gagné de l'argent en obstacle puissent revenir en prendre en courses plates, parfois ayant déjà gagné en plat deux ans auparavant, et ayant perdu leur surcharge ? Et qui plus est sur des courses de distance en plat (3.000m et plus), où ils sont avantagés.

On pourrait mettre en plat AQPS les surcharges calculées sur les gains en plat et en obstacle, pour laisser au plat sa finalité. Par ailleurs, on voit des courses plates AQPS 4ans, mais aussi 4 et 5ans, où seule l'année en cours compte, ce qui ne facilite pas la tâche des tardifs qui débutent.

Cela semble également aller à l'encontre d'une vocation du plat AQPS, souhaitant conserver la possibilité aux AQPS tardifs de se faire, en gagnant un peu de pension et de notoriété. »

Pierre Rives, éleveur