Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vicenzo mio en hommage à vincenzo esposito

Autres informations / 04.09.2013

Vicenzo mio en hommage à vincenzo esposito

« J’ai nommé Vicenzo Mio en hommage à mon ami Vincenzo Esposito... De là-haut, il doit être heureux de cette victoire... » Raymonde Wingtans, propriétaire-éleveur de Vicenzo Mio (Corri Piano) est émue aux larmes après le succès de son poulain dans le Prix des Platanes. Son représentant a rendu hommage à Vincenzo Esposito, disparu en 2009, propriétaire et célèbre restaurateur à Deauville, où il gérait de la Santa Lucia. Corri Piano, le père de Vicenzo Mio, courait d’ailleurs sous les couleurs Esposito, comme le célèbre galopeur Mikos.

Vicenzo Mio s’était révélé à Clairefontaine cet été, et le fossé est souvent trop large pour ceux qui tentent le grand saut à Auteuil. Mais pas pour le pensionnaire de Christian Scandella. Sérieux, appliqué, détendu dans un parcours, il a pris nettement le meilleur à l’animateur, Art Mauresque (Policy Maker), pour finir, bien calé contre la grille du pesage. La faute à la réception de la dernière haie de Kotky West (Westerner), qui a engendré sa blessure mortelle, a néanmoins facilité la victoire de Vicenzo Mio. « C’est un très beau et très bon poulain, nous a dit Christian Scandella – qui été victime d’un accident récemment sur l’hippodrome de Borély, où il a été percuté par un de ses pensionnaires en liberté. C’est pour cela que l’on se lève le matin, c’est agréable. Vicenzo Mio a le calme des bons chevaux, rien ne le surprend ou ne l’excite. Avec son jockey, nous aviserons de son programme futur. Nous allons prendre la direction des bonnes courses et il nous dira jusqu’où il peut aller. C’est un poulain que j’ai toujours bien aimé, il en fait le minimum le matin, ne dépassant pas le canter. Il ne perd pas de temps sur les obstacles, c’est un bon élément. »

En l’absence du leader provisoire des poulains de 3ans, Street Name (Al Namix), gagnant du Prix Aguado (L), Vicenzo Mio s’est installé parmi les jeunes hurdlers d’Auteuil de qualité. Il lui faudra maintenant confirmer sur des terrains beaucoup plus souples.

ART MAURESQUE, ENCORE BEBE

Art Mauresque a perdu son invincibilité dans ce Prix des Platanes. Seul devant, il en a peut-être trop fait, mais ne doit pas être condamné car il est encore vert. Son jockey, Bertrand Lestrade, nous a confié : « Je ne suis pas déçu par mon cheval. Comme la course n’avançait pas, nous avons été devant. Dans la ligne droite, nous avons été pris d’assaut par le futur lauréat, venu sur une pointe, mais il n’en demeure pas moins que mon partenaire est très bon. »

La troisième place est revenue à Rasique (Enrique), qui a démontré qu’il valait mieux qu’un "réclamer".

UNE FAMILLE DE GAGNANTS

Vicenzo Mio est issue d’une famille de vainqueurs. En effet, il est le quatrième produit de sa mère, Sweet Valrose, à remporter une course, pour quatre produits ayant couru. Auparavant, Sweet Valrose a donné notamment le jour à Vomero, propre frère de Vicenzo Mio, lauréat du Prix de Pouilly et deuxième du Prix Stanley (L) en 2012.

Vicenzo Mio est né pour sauter puisqu’il mélange les sangs de Garde Royale et Cadoudal. Son père, Corri Piano, est un fils de Garde Royale et sa mère, Sweet Valrose, une fille de Cadoudal. On comprend encore mieux pourquoi Raymonde Wingtans était si émue : Corri Piano et Sweet Valrose ont défendu les couleurs de Vincenzo Esposito. Corri Piano s’est notamment imposé sur les haies d’Auteuil et Sweet Valrose a pris deux places sur la butte Mortemart, en haies, mais n’a jamais réussi à gagner.

Vicenzo Mio est aussi le neveu de Blue Shark (Cadoudal), lauréat du Finale Champions Juvenile Hurdle (Gr1) à Chepstow et du Prix Ketch (L).