Kenhope adjugée 900.000 € à l’indien cyrus poonawalla

Autres informations / 06.10.2013

Kenhope adjugée 900.000 € à l’indien cyrus poonawalla

LES GRANDS INDICATEURS

         Présentés Vendus (%) Prix moyen           Prix médian         C.A

2013 49      29 (59,18 %) 180.448 € (+ 14,34 %) 125.000 € (+ 19,04 %) 5.233.000 € (+ 27,54 %)

2012 44      26 (59,09 %) 157. 808 €       105. 000 €         4.103.000 €

Même si les comparaisons entre années sur un marché de niche comme celui de la vente de l’Arc ne sont pas très représentatives, la croissance du prix moyen de 14 %, dépassant les 180.000 euros, et la hausse de 27 % du C.A., témoignent tout de même d’un marché très actif, marqué par une forte présence internationale. Les acheteurs venant d’Australie, de Dubaï, des États-Unis et même de Hongkong se sont battus sur les lots réunissant tous leurs critères de sélection. La forte demande n’a sans doute pas été complètement assouvie, mais la difficulté pour Arqana est de constituer un catalogue réunissant des profils capables d’attirer ces grands acheteurs internationaux.

Le vrai fait marquant de la vente restera le premier achat dans une vente française de l’Indien Cyrus Poonawalla, propriétaire de Gordon Lord Byron. Son choix s’est porté sur la wild card la plus marquante du catalogue, Kenhope, qui va rester à l’entraînement pour le moment chez Henri-Alex Pantall. C’est d’ailleurs le top price de la vente, 900.000 euros. Cyrus Poonawalla, qui n’est autre que la 346e fortune mondiale selon Forbes, veut développer ses effectifs en Europe, ce qui est évidemment une bonne nouvelle, comme le fait que Kenhope reste pour le moment en France.

KENHOPE POUR LE PROPRIÉTAIRE DE GORDON LORD BYRON

#30 KENHOPE 900.000 €

Kendargent & Bedford Hope

Acheteur : Patrick Barbe pour Cyrus Poonawalla

Cet achat restera dans l’histoire comme le premier, dans une vente aux enchères en France, du propriétaire indien Cyrus Poonawalla. Conseillé par Patrick Barbe et Gautam Kotwal, Cyrus Poonawalla est monté jusqu’à 900.000 euros pour acheter la fille de Kendargent, l’une des wild cards les plus importantes de la vente, puisque deuxième des Coronation Stakes et troisième du Prix Rothschild (Grs1) pour les couleurs de son éleveur, Guy Pariente, et l’entraînement de Henri-Alex Pantall. Le propriétaire nous a expliqué : « J’avais déjà acheté des chevaux en France à l’amiable, mais jamais aux enchères. La pouliche va rester chez M. Pantall, avec l’idée de la garder comme poulinière ensuite. J’ai beaucoup de chevaux en Inde évidemment, mais aussi en Europe et à Dubaï, et j’ai envie d’en avoir en France. »

La casaque de Cyrus Poonawalla est déjà bien connue en France, puisqu’il a remporté l’an dernier le Prix de la Forêt (Gr1) avec Gordon Lord Byron qui va de nouveau courir cette course dimanche.

C’est un homme d’affaires qui a fait sa fortune dans l’industrie du vaccin. Son père était propriétaire d’un haras.

 

JEAN-PIERRE DEROUBAIX TRÈS ACTIF POUR DES CLIENTS RUSSES

#57 EMPOLI 580.000 €

Halling & Estefania

Acheteur : FBA

Vendeur : Peter Schiergen

Jean-Pierre Deroubaix s’est montré très actif sur cette vente, achetant cinq lots et étant sous-enchérisseur sur d’autres, notamment sur Béatrice. Pour Empoli, deuxième du Rheinland Pokal (Gr1) et quatrième du Grand Prix de Baden (Gr1), il est monté à 580.000 euros, expliquant : « Je l’ai acheté pour un client russe, et je ne sais pas encore si le cheval va aller à Dubaï ou en Europe. »

#48 LIMARIO 220.000 €

Areion & Limaga

Acheteur : FBA

Vendeur : Roland Dzubasz

Un nouvel achat de Jean-Pierre Deroubaix, qui a choisi ce propre frère de Le Roi, récent lauréat d’un Gr3 en Allemagne, en devançant Dubday.

Comme lui, le cheval va prendre la direction de Dubaï, nous a expliqué le courtier. Globalement, il a acheté pour des clients russes souhaitant avoir des partants cet hiver à Dubaï.

 

TCHEKHOV PART À HONGKONG

#62 TCHEKHOV 360.000 €

King’s Best & From this Day On

Acheteur : Howard Liang

Vendeur : Jean-Claude Rouget

Howard Liang n’est pas inconnu lors de la vente de l'“Arc”, puisque l’an dernier, il y avait acheté Cay Verde (Bahamian Bounty), devenu California Bounty, et qui réussit très bien dans son nouveau pays d’adoption, Hongkong.

Marie Yoshida lui a acheté cette année Tchekhov, troisième du Prix des Mélèzes (B) derrière Charm Spirit (Invincible Spirit), qui court le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) dimanche. Marie Yoshida nous a dit : « Howard Liang est très content de ses achats à cette vente, où tout est très bien organisé. Tchekhov devrait se plaire à Hongkong. Il aime le bon terrain et a montré beaucoup d’envie de gagner lors de sa sortie à Marseille. De plus, ses "lignes" avec Charm Spirit sont très bonnes. Et enfin il a un excellent dossier vétérinaire.

 

DIRECTION LA CALIFORNIE POUR BÉATRICE

#46 BEATRICE 320.000 €

Dr Fong & Brangane

Acheteur : Hubert Guy

Vendeur : Henri-Alex Pantall

Forte de deux succès au niveau Gr3, Béatrice, qui est sœur d’un gagnant de Gr2 de surcroît, a attiré les convoitises, et à la fin, Hubert Guy s’est retrouvé face à Jean-Pierre Deroubaix.

Il a dû débourser 320.000 euros pour emporter la pouliche, destinée aux États-Unis, comme il nous l’a appris : « Je l’ai achetée pour la même équipe pour laquelle j’avais acheté Shamalgan et Vagabond Shoes, ce dernier ayant très bien réussi aux États-Unis, puisqu’il est deuxième de Gr1. Elle va aller en Californie chez John Sadler. C’est une pouliche de bon terrain, avec une bonne pointe de vitesse, et de bonnes radios : le profil pour réussir là-bas. »

 

VISIYANI POUR UN SYNDICAT AUSTRALIEN

#29 VISIYANI 280.000 €

Rock of Gibraltar & Visionnaire

Acheteur : Paul Moroney

Vendeur : Aga Khan Studs

Cinquième des Secretariat Stakes (Gr1), sur un terrain sans doute trop ferme pour lui, Visiyani va prendre la direction de l’Australie.

Il a été acheté par Paul Moroney, qui nous a expliqué : « Il va aller chez mon frère, Michael Moroney, en Australie, et je l’ai acheté pour l’un de ses syndicats. C’est un cheval que je suis depuis longtemps, et j’étais venu le voir à Chantilly en juillet. Je pense qu’il s’est bien comporté aux États-Unis en dépit d’un terrain très ferme. Je suis ravi d’avoir pu l’acheter à ce prix. »

GÉRARD LARRIEU, LA GRÈCE ET DUBAI...

#20 LiOn D’ANVERS 260.000 €

Kentucky Dynamite & Alcestes Selection

Acheteur : Chantilly Bloodstock

Vendeur : John Van Handenhove

#45 DUBDAY 200.000 €

Dubawi & Dayrose

Acheteur : Chantilly Bloodstock

Vendeur : Andreas Trybuhl

Lion d’Anvers, gagnant du Prix de Suresnes (L) en début d’année et récent quatrième du Prix du Prince d’Orange (Gr3), faisait partie des wild cards d’importance de la vente. L’ancien pensionnaire de John van Handenhove va quitter la France, comme nous l’a expliqué Gérard Larrieu, qui a dû monter les enchères jusqu’à 260.000 euros pour l’emporter : « Je l’ai acheté pour un propriétaire grec et pour aller courir à Dubaï. Ce propriétaire a déjà des chevaux à Dubaï, chez deux entraîneurs différents, et je ne sais pas chez qui il ira. C’était l’un des meilleurs chevaux de la vente et je suis content d’avoir pu l’acheter. »

Un peu plus tard, pour le même client, Gérard Larrieu a acheté l’allemand Dubday, deuxième cet été au niveau Gr3.

 

OPPOSITE POURSUIVRA SA CARRIÈRE EN AUSTRALIE

#17 OPPOSITE 200.000 €

Dansili & Silver Rain

Acheteur : Mick Flanagan

Vendeur : Wertheimer & Frère

Récent troisième du Prix de Boulogne (L), mais aussi deuxième de Gr1 en Allemagne au mois de juillet, Opposite faisait partie des gros lots du consignment de l’écurie Wertheimer & Frère. Cheval dur, il a attiré les investisseurs australiens, et Mick Flanagan a signé le bon à 200.000 euros. Le courtier nous a expliqué : « Je l’ai acheté pour l’Australie, pour l’entraîneur Chris Waller, installé à Sidney. Les produits de Dansili réussissent très bien en Australie et nous espérons que lui aussi va faire une belle carrière là-bas. »

 

ENCORE LES AUSTRALIENS !

#49 CAILLEBOTTE

Montjeu & Catherine Linton

Acheteur : Narvick International

Vendeur : André Fabre

caillebotte, un représentant Coolmore entraîné par André Fabre, ne compte que quatre sorties à son actif, et un succès, à Clairefontaine. Emmanuel de Seroux a signé le bon à 200.000 euros pour des clients australiens. Le courtier nous a raconté : « Le cheval ira en Australie. André Fabre l’estime beaucoup. Il a beaucoup de modèle et devrait réussir làbas. Nous sommes très contents d’avoir pu l’acheter, car nous avions déjà essayé de l’acheter, sans succès, plus tôt. »

 

MAX DYNAMITE VA CHANGER DE DISCIPLINE

#40 MAX DYNAMITE 200.000 €

Great Journey & Mascara

Acheteur : Harold Kirk/Willie Mullins

Vendeur : John Van Handenhove

Troisième du Prix François Mathet (L) et quatrième du Prix Noailles (Gr2), max Dynamite a attiré les investisseurs d’obstacle, puisque c’est Willie Mullins, accompagné de Harold Kirk et Pierre Boulard, qui a signé le bon à 200.000 euros. Le cheval est destiné à être dressé sur les obstacles : « C’est le cheval pour lequel nous étions venus, avec Valyrann, qui s’est avéré hors budget ! C’est un cheval de terrain souple, très bien équilibré, avec une grande et belle action, qui marche aussi très bien. Il a beaucoup de chic et il est très sain. Il va être dressé sur les obstacles après avoir été castré. »

 

KENZADARGENT NE COURRA PAS LE TOTAL PRIX MARCEL BOUSSAC

Adjugée 140.000 euros à Michel Zerolo, pour Martin Schwartz, Kenzadargent (Kendargent) ira dans un premier temps chez Jean-Claude Rouget avant d’être exportée aux États-Unis. La pouliche ne prendra pas part au Total Prix Marcel Boussac (Gr1), dans lequel elle était engagée ce dimanche.