L’itinéraire atypique de saindor

Autres informations / 27.10.2013

L’itinéraire atypique de saindor

Enghien-Soisy, samedi

GRAND STEEPLE-CHASE D’ENGHIEN (GR2)

L’itinéraire atypique de saindor

Saindor a connu cinq entraîneurs différents. Il a commencé sa carrière en Angleterre, pour Ian Williams, avant de la poursuivre pour Tim Pitt. Puis il est arrivé en France, chez Jehan Bertran de Balanda, et il a commencé à progresser, remportant notamment un handicap sur les haies d’Auteuil. Absent un an et demi, il est ensuite revenu à la compétition, sous l’entraînement de Tom George, enlevant notamment le Prix Claude le Lorrain (L) 2012. C’est cette année qu’il est arrivé chez Richard Chotard, qui nous a précisé : « C’est grâce à Guy Petit que j’ai reçu le cheval. » Saindor a visiblement trouvé l’hippodrome parfait pour lui, qui ne sanctionne pas son allant naturel, mais le favorise. Il signe ici sa plus belle victoire pour l’association "Kemble-Atkinson". Rappelons que Patrick Atkinson est aussi le propriétaire de l’excellent mail de bièvre (Cadoudal).

 

Un superbe travail du matin

La victoire de Saindor dans ce Gr2 couronne le travail de toute une équipe sur un cheval de classe, mais difficile. Invaincu lui aussi avec Saindor, David Cottin, qui a signé sa première victoire dans cette course, a expliqué : « C'est un cheval brutal mais doué. Il a de la classe, il ne faut pas oublier qu'il avait battu Bel la Vie sur les haies. Ce n'était que son deuxième parcours sur le steeple et la distance était un point d'interrogation. Mais j'ai eu la course parfaite, devant, sans qu'il soit trop tendu. C'est surtout un superbe travail du matin, car lorsqu'il est revenu d'Angleterre, il ne voulait plus prendre le départ. Bravo à Rodrigue Houchard qui le monte tous les matins et à toute l'équipe de Richard Chotard. »

La course

Fidèle à ses habitudes, Saindor a rapidement pris les devants, pisté par l’outsider Katkovana. Tous deux se sont légèrement détachés de cokydal (Cadoudal), tir au but (Trempolino) et Pythagore (Kahyasi). Al bucq (Goldneyev) et Polipa (Poliglote) évoluaient pour leur part au cœur du peloton, alors que l’arrière-garde était composée de madox (Trempolino). Les positions n’ont pas varié au second tour. Dans le tournant final, Saindor a penché légèrement sur Katkovana. Tous deux ont maintenu leur avance pour aborder la dernière ligne droite. Katkovana a fait une grosse faute à la dernière haie, devant ensuite assurer la deuxième place, pendant que Saindor filait au poteau. C’est Pythagore qui s’est octroyé le premier accessit, courant bien mieux que dans la précédente édition de la course. Il a devancé Polipa et chegei has (Kahyasi), bonne finisseuse.?