Fin et doué

Autres informations / 11.11.2013

Fin et doué

Le Fin Bois (Poliglote) a confirmé son talent dans le Prix de Beaugency. Lors de sa dernière sortie, il n’avait pas fait sa vraie valeur car il s’était retrouvé trop vite devant. Mais ce dimanche, il a pu avoir un parcours idéal. Son jockey, David Cottin, l’a d’abord placé dans la seconde moitié du peloton, avant de le rapprocher au milieu de la ligne d’en face, où il a gagné plusieurs rangs sans faire d’efforts. Dans la ligne droite, Le Fin Bois est allé chercher la grille extérieure et, bien qu’il ait sauté l’ultime haie en troisième position, à trois longueurs de Boisblanc (Network) et As de Touzaine (Lavirco), situés en pleine piste, il a trouvé les ressources pour revenir finir. Le Fin Bois a donc terminé vite pour l’emporter nettement devant Boisblanc, courageux, et As de Touzaine. « Le Fin Bois est un cheval d’avenir, nous a confirmé son mentor, Augustin Adeline de Boisbrunet, auteur d’un coup de deux ce dimanche à Auteuil. L’autre jour, cela s’était mal goupillé, et cette fois, nous avons été plus patients. Il a pu prendre un bon bol d’air avant de pouvoir finir ensuite. Il a de la marge. Nous allons certainement le laisser tranquille pour cette année. » Avec Le Mercurey (Nickname), tombé dans le Prix Robert de Lipowski, alors qu’il avait encore pas mal de ressources, et Le Fin Bois, l’entraîneur de Moulins a deux très bons poulains pour 2014.

LA BONNE TACTIQUE DE LE FIN BOIS

David Cottin a monté Le Fin Bois depuis le début de sa carrière. Aujourd’hui, il a rectifié le tir par rapport à la précédente sortie du poulain : « En dernier lieu, il avait un peu trop déroulé et consommé dans le dernier tournant, et n'avait pu finir sa course. Aujourd'hui, je me suis appliqué à bien reprendre dans l'ultime virage afin qu'il garde ses réserves, sachant qu'il a un vrai rush pour finir lorsqu'il est bien. D'autant plus que dans ce genre de terrain, il faut vraiment économiser les chevaux au maximum. Ensuite, j'ai décidé d'aller tout à l'extérieur dans la ligne droite finale car la piste commence à être bien hachée en dedans. À Auteuil, lorsque le terrain est très lourd comme aujourd'hui, les courses se gagnent le plus souvent en venant à l'extérieur, là où la piste est plus neuve. Même si nous faisons un peu plus de distance. »

LE NEVEU DE LE SAUVIGNON ET VITRAY

Élevé par ses propriétaires, la famille Carion, Le Fin Bois est le neveu du crack Le Sauvignon (Morespeed) et de Vitray (Morespeed). Le Sauvignon a été un véritable phénomène sur les haies, remportant deux fois la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) et une fois le Grand Prix d’Automne (Gr1). Vitray a gagné les Prix Hypothèse et de Compiègne (Grs3). Mère de Le Fin Bois, La Mache (Morespeed) a couru une fois en plat, finissant non placée. Le Fin Bois est son premier gagnant.