Jean-paul gallorini a beaucoup subi en 2013

Autres informations / 21.11.2013

Jean-paul gallorini a beaucoup subi en 2013

Les interventions de Jean-Paul Gallorini sont souvent originales et sortent des sentiers battus. Mercredi, le professionnel mansonnien s’est montré à la hauteur de son personnage après la victoire de Roll on Has (Policy Maker) dans le Prix Général de Saint Didier (Gr3). Dans cette même course, il présentait également le grand favori, Hippomène (Dream Well), quatrième à la cote de 9/10. « Une 2CV ne peut être transformée en Formule 1, mais une Formule 1 peut être transformé en 2CV, et c’est ce qu’il s’est passé ! » a-t-il indiqué. Il a ensuite conclu, en saluant de son chapeau : « Les jockeys m’ont rendu malade, j’ai besoin de vacances, au soleil, sur la Côte d’Azur. Je vous remercie, à l’année prochaine. »

L’intégralité de cette interview mémorable – où l’on aperçoit la mine déconfite de Bartabas, propriétaire d’Hippomène – a été postée sur Youtube par Equidia.

En voici quelques extraits :

« Oui je suis fort avec les bons chevaux et aussi quand les jockeys sont bien inspirés »

« Le jockey ne s’est pas aperçu que c’est le cheval qui montait le jockey ! »

« Là on a dessellé Hippomène et il ronfle ! Il n’a pas couru ! »

« C’est ma plus mauvaise année des jockeys, ils m’ont rendu malade en 2013 ! »