La grande année de la famille vagne

Autres informations / 29.11.2013

La grande année de la famille vagne

Respectivement lauréates des Prix Sytaj et André Michel (Grs3), Une Époque (Dom Alco) et Une Destiné (Assessor) ont mis à l’honneur l’élevage de la famille Vagne. À ces deux femelles, qui ont enlevé les deux seuls Groupes pour les juments à Auteuil, s’ajoutent les noms de l’élève d’André Vagne, Saindor (Saint des Saints), gagnant du Grand Steeple- Chase d’Enghien (Gr2), et de Vladimir?(Saint des Saints), vainqueur du Prix Mélanos (L). Bruno Vagne est revenu pour JDG sur l’histoire de ces chevaux, sur la réussite exceptionnelle de l’élevage familial cette saison et sur son parcours.

LA GENÈSE DES BONS ÉLÈVES

UNE EPOQUE, LA LAUREATE DU PRIX SYTAJ

Une Époque a causé une surprise en s’imposant dans le Prix Sytaj, devenu un Gr3 cette année. Son éleveur, Bruno Vagne, nous a raconté à son sujet : « Une Époque, Une Destiné et Vladimir proviennent tous de la même famille, celle qui remontent à Dalila. Nous avons conservé celle-ci uniquement pour la reproduction. Dans le cas d’Une Époque, nous avions choisi Dom Alco comme étalon car il était complémentaire par rapport à la mère, Hesmeralda, qui était par Royal Charter. Cette dernière était un peu rustique et Dom Alco apportait une certaine élégance. Jeune, Une Époque était une pouliche assez discrète. Elle a mis un certain temps à arriver à maturité. Le frère d’Une Époque, âgé de 3ans, Auvergnat (Della Francesca), a débuté lundi dernier par une deuxième place en plat à Argentan, ce qui est prometteur car ce n’est pas une famille précoce. »

UNE DESTINE... DE GAGNANTE DE PRIX ANDRE MICHEL

Une Époque devrait rejoindre l’élevage en 2014. Une Destiné, gagnante du Prix André Michel, pendant du Prix Sytaj, sur les haies, va, elle, continuer sa carrière une saison de plus. Avec la possibilité d’alterner les haies et le steeple, comme nous l’a confié son mentor, Philippe Peltier. Pour le choix d’Assessor comme père d’Une Destiné, Bruno Vagne nous a dit : « Nous avons choisi Assessor car nous avions déjà expérimenté le croisement avec Rapide, qui fait partie de la même lignée. Rapide avait été une bonne jument, ce qui nous a conduits à aller à la saillie d’Assessor. La mère d’Une Destiné, Ismaëlle II, avait été une bonne compétitrice. Elle est très belle et avait terminé première au concours de Decize. C’était aussi une jument de qualité. J’ai le propre frère à l’élevage, et la demi-sœur par Fragrant Mix est chez Philippe Peltier. Dans sa jeunesse, Une Destiné avait déjà un bon mental, elle était sûre d’elle, décidée, avec un bon équilibre. »

VLADIMIR, UN ESPOIR POUR LES GRS1

Vladimir a de nombreux atouts pour apporter un Gr1 à la famille Vagne. Cette année, une blessure légère l’a contraint à faire l'impasse sur le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Ce n’est que partie remise. Son coéleveur nous a raconté : « Nous avons toujours bien aimé Saint des Saints, père de Vladimir, et nous avons deux poulinières par cet étalon, qui ont montré de la qualité. Nous avons donc essayé ce croisement. Quand il était jeune, Vladimir avait beaucoup de prestance, il était très tranquille. Mais il était difficile de dire qu’il allait faire un bon cheval. »

SAINDOR, ISSU D’UNE FAMILLE DE PUR-SANG

Héros du Grand Steeple-Chase d’Enghien, avant de s’accidenter mortellement à l’entraînement, Saindor complète le trio de lauréats de Groupes élevé par la famille Vagne. Mais contrairement à Une Époque, Une Destiné et Vladimir, il n’est pas AQPS, mais pur-sang. « Tous les ans, nous envoyons des poulinières à Saint des Saints et, étant donné que Saindor avait une mère par Saint Cyrien, on voyait un intérêt dans ce croisement, nous a expliqué Bruno Vagne. Saindor appartient à une vieille souche pur-sang que mon père a récupéré. »

LES SUCCÈS D’UNE ÉPOQUE ET UNE DESTINÉ : UNE VRAIE SATISFACTION D’ÉLEVEUR

L’élevage Vagne a fait une grande année 2013, avec onze succès à Paris, dont trois victoires de Groupes. Bruno Vagne nous a avoué : « Nous sommes quelque peu frustrés de ne pas avoir réussi à gagner un Gr1. La vraie satisfaction est d’avoir remporté les deux Groupes pour juments à Auteuil, face aux meilleures femelles, qui avaient visé cette course. Pour un éleveur, c’est très important. Néanmoins, nous gardons comme objectif, dans un coin de notre tête, de gagner un Gr1. »

FIDÈLE À PHILIPPE PELTIER

Entraîneur d’Une Destiné, mais aussi de Vladimir, Philippe Peltier travaille depuis vingt ans avec la famille Vagne. « Philippe connaît bien cette souche. Nous travaillons avec lui depuis 1992/93. Nous lui avons confié des chevaux dès ses débuts et c’est assez naturellement que nous continuons de le faire. »

LE PARCOURS DE BRUNO VAGNE

Fils d’André, Bruno Vagne a débuté sa vie professionnelle dans l’informatique, avant de reprendre la ferme de ses beaux-parents en 1998. « J’avais envie de faire de l’élevage... », nous a-t-il précisé. C’est à Souvigny (Allier), sur 170 hectares, que Bruno Vagne élève. Il a entre six et huit poulinières. Les mâles sont vendus systématiquement et les femelles qui sont conservées vont ensuite à la reproduction en fonction des performances réalisées en course et de leurs tempéraments.

Bruno Vagne a également quatre-vingt charolaises.