La guerre est déclarée

Autres informations / 02.11.2013

La guerre est déclarée

Avec le forfait de Ron the Greek (Full Mandate), blessé à un pied, ils ne sont plus que onze dans le Breeders’ Cup Classic (Gr1). Deux européens tentent leur chance cette année face aux américains : Planteur (Danehill Dancer), dont c’est l’objectif annoncé depuis déjà plusieurs mois, et Declaration of War (War Front), entraîné par Aidan O’Brien.

L’EUROPE EN CONQUETE

En 2012, il n’y avait pas d’européen au départ du Breeders’ Cup Classic. La donne change cette année. Courir cette épreuve face aux meilleurs américains, en découvrant le dirt, n’est pas une mince affaire. Marco Botti, entraîneur de Planteur, a toujours pensé que le cheval apprécierait ce type de surface. Planteur est déjà victorieux sur P.S.F., surface sur laquelle il avait remporté une Listed en un temps record à Lingfield. Il s’est aussi classé deux fois deuxième du Dubai World Cup (Gr1) sur la Tapeta de Meydan. Les surfaces "synthétiques" semblent donc lui convenir, même si le dirt est encore une tout autre affaire. Il reste sur un échec radical, mais cette tentative dans le Qatar Prix Dollar (Gr2) est à effacer. Quant à Declaration of War, il découvrira lui aussi ce type de piste. Mais c’est un adepte des bons terrains, et ses origines américaines (War Front et une fille de Rahy) le prédisposent à réussir sur ce type de surface. Aidan O’Brien n’était pas passé loin de la vérité dans cette épreuve, avec Giant’s Causeway (Storm Cat), deuxième en l’an 2000. Declaration of War n’a pas le palmarès de son aîné, mais il a une carte à jouer, d’autant plus qu’il n’y a pas de stars au départ de l’épreuve.

GAME ON DUDE, UNE REVANCHE A PRENDRE

Grand favori l’an dernier, deuxième de cette épreuve en 2011, Game on Dude (Awesome Again) avait déçu, ne pouvant faire mieux que septième. Cependant, le pensionnaire de Bob Baffert ne se présente pas dans les mêmes conditions qu’en 2012. Il a été beaucoup plus préservé par son entourage et est invaincu en cinq sorties en 2013. Tout son programme a été axé pour l’avoir au mieux, et avec suffisamment de fraîcheur, pour le Breeders’ Cup Classic 2013. Il adore la piste de Santa Anita, s’y étant classé premier à chaque reprise, excepté lors de l’édition 2012 de cette épreuve. Tous les feux sont au vert.

Deuxième du Breeders’ Cup Classic en 2012, Mucho Macho Man (Macho Uno) n’a jamais déçu à Santa Anita. Il sera associé à Gary Stevens, qui signe son retour dans le challenge du Breeders’ Cup. Il reste sur une victoire facile dans les Awesome Again Stakes (Gr1), succédant donc à Game on Dude, et signait là son premier succès de l’année. S’il continue sa montée en puissance, il dispose d’une première chance. Fort Larned (E. Dubai), le tenant du titre, reste un cas spéculatif. Il n’est pas des plus réguliers. Il s’est imposé pour sa dernière sortie, mais ce n’était pas face à la même opposition. Juste avant, il avait été nettement dominé dans un Gr1, notamment par Mucho Macho Man.

L’ŒIL DE LÉO

« En 2012, Game on Dude était favori et avait déçu. Mais il avait couru la préparatoire, les Awesome Again Stakes, et était arrivé un peu fatigué sur le Breeders’ Cup en fin de saison. Cette fois, il a fait l’impasse sur la préparatoire. Il arrive en meilleure condition qu’en 2012, avec plus de fraîcheur, et c’est le logique favori.

Mucho Macho Man a gagné les Awesome Again Stakes devant l’un de mes pensionnaires, Soi Phet, qui était troisième. Il a été très impressionnant. Il n’a bougé qu’aux six cents mètres et a laissé tout le monde sur place. Mais peut-être a-t-il couru son "Classic" ce jour-là.

Le tenant du titre, Fort Larned, vient de gagner une course à conditions nouvellement créée et bien dotée. Le temps de sa course était assez bon et il a très bien gagné. Fort Larned est un peu inconstant, mais il a prouvé en 2013 qu’il aimait bien Santa Anita. »