L’ouverture se fait au bon moment pour sahrawi

Autres informations / 22.11.2013

L’ouverture se fait au bon moment pour sahrawi

À l’issue d’un bon parcours, cachée derrière le groupe de tête, Sahrawi (Pivotal) est parvenue à se faufiler à la corde et à s’imposer pour ses débuts, dans le Prix de la Touche aux Mulets (F). L’autre bonne note de la course est à mettre au crédit de Jiayuguan (Teofilo), qui s’est retrouvée en queue de peloton après avoir failli faire tomber Thierry Thulliez à la sortie des boîtes.

Au sujet de la lauréate, Grégory Benoist a déclaré au micro d’Equidia : « Mikel Delzangles m’avait dit de la monter comme je le sentais. J’avais encore beaucoup de ressources à quatre cents mètres du poteau, et il fallait juste trouver l’ouverture. Ensuite, elle s’est montrée un peu verte mais elle le fait proprement. Il n’est jamais évident de débuter sur un terrain pénible et avec une ligne droite en montée. »

LA FAMILLE DE SANO DI PIETRO

Sahrawi a été élevée par Dayton Investments et porte la casaque de Ballymore Thoroughbred Ltd, une entité de l’écurie Wildenstein. Sand River (High Chaparral), sa mère, a gagné le Prix de Flandrie (B), sans parvenir à se distinguer au niveau Listed ensuite. Sahrawi est son premier produit. Elle a aussi un yearling par Monsun. Sand River est une fille de Special Delivery (Danehill), la mère de Sano di Pietro (Dalakhani), deuxième du Grand Prix du Lion-d’Angers et du Prix Frédéric de Lagrange (Ls).