L’expérience de passion blanche fait la différence

Autres informations / 04.12.2013

L’expérience de passion blanche fait la différence

Comme pour le pendant des mâles, la visibilité était quasi nulle dans le Prix Princeline (B), tout au moins depuis les tribunes... Passion Blanche (Dutch Art), qui a galopé derrière les animatrices, a pris la mesure de Toxic Girl (Soldier of Fortune). Passion Blanche venait de conclure deuxième "à réclamer", mais dans un lot d'une certaine qualité. C’est surtout son expérience qui a joué, puisqu’elle en était à sa huitième sortie. Elle se plaît aussi sur la P.S.F., comme l’a expliqué Simone Brogi, l’assistant de Jean-Claude Rouget : « Elle répète toutes ses courses, et le lot de la dernière épreuve à laquelle elle a participé n’était pas mauvais. C’est une pouliche honnête, et il n’est pas plus surprenant que cela qu’elle s’impose, surtout qu’elle est meilleure en bon terrain. Ce genre de surfaces l’avantage donc. »

UNE DESCENDANTE DE REPROCOLOR

Passion Blanche a été achetée à Tattersalls, yearling, pour 30.000 Guinées. Sa mère, Siren Sound (Singspiel), a gagné une course. Elle a déjà produit Aomen Rock (Rock of Gibraltar), deuxième d’un maiden. Sa troisième mère, Bella Colora (Bellypha), a gagné le Prix de l’Opéra (Gr2) et elle est la mère de Stagecraft (Sadler’s Wells), lauréat des Prince of Wales’s Stakes et du Canadian Turf Handicap (Grs2), de Mullins Bay (Machiavellian), lauréat de Gr3, mais aussi de Balalaika (Sadler’s Wells), la mère d'Alkaadhem (Green Desert), gagnant de Gr2 à Dubaï. Bella Colora est surtout une fille de Reprocolor (Jimmy Reppin), qui a notamment produit Colorspin (High Top), génitrice de Zee Zee Top (Zafonic) et Kayf Tara (Sadler’s Wells). Zee Zee Top a produit Izzi Top (Zafonic), gagnante de deux Grs1, dont le Darley Prix Jean Romanet (Gr1).