Goldy espony joue les gros bras

Autres informations / 15.01.2014

Goldy espony joue les gros bras

Malgré son numéro 16 dans les boîtes, Goldy Espony (Vespone) est parvenue à ouvrir son palmarès à l’occasion de sa deuxième sortie, dans le Prix de Carnolès (F). La pouliche a dû faire un effort en début de course pour venir aux avant- postes. Malgré cela, elle a été capable de bien accélérer dans la ligne droite, se mettant facilement hors de portée des retours d’Elusive Kay (Elusive City) et d’Annalulu (Hurricane Run), encore loin à la sortie du tournant final et qui a regagné beaucoup de terrain à la corde.

Goldy Espony avait débuté très proprement à Deauville, et ici, elle s’est montrée plus démonstrative que Cajun, lauréat du pendant chez les mâles. « Elle avait bien débuté et nous attendions une confirmation de sa part, a expliqué Ludovic Gadbin, l’assistant d’Henri-Alex Pantall, à nos confrères d’Equidia. Elle fait partie des pouliches que nous aimons bien. » Comme le Prix de Menton, ce maiden peut servir de tremplin avant une éventuelle participation au Prix Policeman (L).

LA SŒUR DE QUERRY BOY

Élevée par Henri-Alex Pantall en association avec Mme Chabot, Goldy Espony est la sœur de Querry Boy (Equerry), qui s’était aussi révélé sur la Côte d’Azur en remportant les Prix de Vichy et Renoir, avant de se classer deuxième du Prix Policeman (L), derrière Paris Vegas (Maria’s Mon). Goldy Honor (Highest Honor), la mère de la pouliche, est une petite-fille de Sporades (Vaguely Noble), gagnante du Prix de Flore (Gr3). Sporades est par ailleurs une sœur de Mill Native, American Stress et French Stress, tous lauréats au meilleur niveau.