le nouveau centre d’entrainement de dragey se devoile un centre plus performant

Autres informations / 14.01.2014

le nouveau centre d’entrainement de dragey se devoile un centre plus performant

« Nous avons ouvert les pistes ce lundi matin. Quelques chevaux sont déjà passés. Nous sommes enchantés de la qualité de la piste et du travail qui a été effectué. Tout n’est pas encore fini cependant. Des finitions seront effectuées sur la piste de haies mercredi, et sur celle de steeple-chase vendredi. Elles seront donc testées après cela », nous a expliqué Jean Picard, Président de l’association Galop Baie (Loi 1901) en charge de la gestion du centre d'entraînement. « L’association est entrée en fonction le 1er janvier. Nous avons pour mission d’exploiter et de gérer le centre d’entraînement, et notamment les cinq pistes qui s’étendent sur 27 hectares. Nous avons une piste P.S.F., trois pistes d’obstacle, ainsi qu’une piste de canter en sable. Il nous reste encore une piste à aménager, au sujet de laquelle nous sommes toujours en cours de réflexion. Par ailleurs, le centre propose un rond de marche, une aire de dressage avec neuf petits obstacles, ainsi que des obstacles pour le cross. » Le centre, majoritairement tourné vers l’obstacle, dispose aussi d’installations pour le plat, comme une petite piste de cent cinquante mètres avec, au bout, des stalles de départ destinées à la formation des jeunes chevaux. « Nous avons deux personnes qui sont chargées de l’entretien des pistes : hersage, arrosage... », a précisé Jean Picard.

Le nouveau centre d’entraînement de Dragey n’a pas encore fini sa métamorphose. Actuellement, environ 300 chevaux sont présents sur le site, avec les entraîneurs Patrice Quinton, Éric Lecoiffier... Des nouveaux boxes devraient prochainement être proposés à de nouveaux entraîneurs. « Nous avons actuellement deux cents chevaux en attente », a confirmé Jean Picard. Le centre espère accueillir à terme environ six cents chevaux.

LE COMBAT POUR LES DUNES SE POURSUIT

Le centre de Dragey fait peau neuve, alors que des menaces continuent de planer sur ce qui en fait toute sa particularité : l’accès aux célèbres dunes, sur lesquelles les chevaux galopent. La menace pèse depuis plusieurs années sur l’accès des dunes aux chevaux, et les pressions se sont encore exacerbées ces derniers temps. Cela est notamment dû à la pression de différentes organisations écologistes. « La possibilité de travailler dans les dunes est une spécificité d'ici, regrette Jean Picard. C’est bon physiquement, mais aussi pour le mental, cela leur change les idées. J’ai déposé un recours auprès de Madame le Préfet pour demander à ce que nous puissions continuer à occuper les couloirs dans les dunes, mais nous attendons encore une réponse. Dans le meilleur des cas, un des couloirs devrait certainement nous être interdit, et dans le pire, nous n’y aurons plus accès. »

L’ouverture du nouveau centre d’entraînement de Dragey, situé sur un lieu hautement touristique, pourrait par ailleurs bénéficier également de la tenue des Jeux Équestres Mondiaux 2014, qui se situeront à proximité.