Le prélat emploie la bonne tactique

Autres informations / 28.01.2014

Le prélat emploie la bonne tactique

Le Prelat (Falco) a bénéficié d’un parcours sur mesure pour ouvrir son palmarès à l’occasion du Prix de Grimaud (F). Dans une course sélective, le poulain a su patienter, avant de prendre une bonne roue, celle de Sealed (Speightstown), qui l’a emmené loin. Il est ensuite venu ajuster Whitby High light (Halling), qui a lui aussi tracé une bonne ligne droite après avoir attendu. Le train imprimé par Falbo (Duke of Marmalade) a permis aux attentistes de revenir, et a aussi servi Le Prélat, qui n’a pas de vrai changement de vitesse, mais plutôt une longue accélération, comme l’a expliqué Jean-Marc Capitte, son entraîneur, au micro d’Equidia : « Il a eu un parcours idéal pour ses aptitudes. Même s’il n’a pas de vraie pointe de vitesse, il galope. Je vais essayer de lui trouver une course D avant la fin du meeting, car je préfère éviter le Prix Policeman. »

LE FRERE D’APRES L’AMOUR

Comme chez les pouliches, Le Prélat a mis à l’honneur un jeune étalon stationné en France, Falco, qui a donné un gagnant de Groupe dès sa première année de production, grâce à Snowday. Le Prélat appartient à sa deuxième génération. Jean-Marc Capitte avait acheté le poulain pour seulement 6.500 euros aux ventes Arqana de novembre 2011. Il a été élevé en association par Thierry de la Héronnière et Maurice Lagasse. Andriana (Second Empire), sa mère, a déjà produit le bon Apres l’Amour (Elusive City), gagnant de Quinté et troisième du Prix Luthier (L) récemment. Andriana est aussi une sœur de Toupie (Intikhab), gagnante du Prix d’Arenberg (Gr3) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (L).