Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Quatre sur quatre pour si tu viens

Autres informations / 11.01.2014

Quatre sur quatre pour si tu viens

Pétri de qualité, mais fragile, Si tu Viens (Martaline) a les statistiques d’un bon cheval. À l’occasion de sa vingtième sortie, dans le Prix El Triunfo, il a signé sa neuvième victoire, la quatrième en steeple, pour autant de sorties sur les gros obstacles. Le pensionnaire d’Isabelle Pacault est donc invaincu dans cette discipline et, pour la première fois, il s’est aventuré sur un autre steeple que celui d’Auteuil. Sur la longue distance de 4.600m, que l’on pouvait craindre pour lui, Si Tu Viens a accompagné La Garde (Kapgarde) avant de le relayer au passage devant les tribunes. Au bout de la ligne d’en face, Si Tu Viens avait la course bien en main, poursuivi par Sirène d’Ainay (Dom Alco), laquelle avait quitté l’arrière-garde pour franchir le mur. Calé contre la lice intérieure, Si Tu Viens a maintenu Sirène d’Ainay à bonne distance. Il a enlevé sa deuxième course du meeting et peut légitimement postuler à une belle épreuve paloise, même si le Grand Prix de Pau (Gr3) aura lieu dans huit jours. Son entraîneur, Isabelle Pacault, a confié au micro d’Equidia : « En descendant de cheval, David [Cottin, son jockey, ndlr] m’a dit que Si Tu Viens est un bon cheval, il l’aime bien. Nous allons voir comment il sera le lendemain, car il a des problèmes de jambes. Le programme, nous le faisons pour lui. C’est un cheval qui se donne beaucoup en course. Il est engagé dans le Grand Prix, mais il y a plein d’autres courses dans lesquelles il pourrait courir. »

Sirène d’Ainay progresse de course en course et sa deuxième place est prometteuse. Elle ne pouvait rien contre Si Tu Viens, même en en recevant du poids.

LE FRERE DE J’Y VOLE ET LA SOUCHE DE LONG RUN

Élevé par le haras de Mirande, Si Tu Viens est un frère de la bonne J’y Vole (Mansonnien), qui défendait en début de carrière les couleurs de Claude Cohen, avant d’être exportée en Irlande, où elle fait partie des très bons "FR" de Willie Mullins ayant gagné au niveau Gr1 en steeple. J’y Reste (Freedom Cry), la mère de ces deux éléments, mais aussi de Jeanquiri (Mansonnien), gagnant du Prix Wild Monarch (L), était une bonne jument de plat, qui s’est classée quatrième du Prix Urban Sea (L), tout en ayant gagné ses trois sorties sur les obstacles, à chaque reprise sur les haies de Clairefontaine. Fioca, la deuxième mère, est une fille de Full of Pep (Hard to Beat), poulinière très influente en obstacle, puisqu’elle a produit les très bons Aubisque, Full of Ambition ou encore Libertina, la mère du champion Long Run (Cadoudal).