Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Retour sur le grand prix du maghreb a tunis

Autres informations / 09.01.2014

Retour sur le grand prix du maghreb a tunis

La réunion de gala du Grand Prix du Maghreb s’est déroulée dimanche 29 décembre, sur l’hippodrome de Kassar-Said, avec la participation des meilleurs chevaux du Maroc, d’Algérie, de Libye et de Tunisie. Les chevaux tunisiens se sont taillé la part du lion avec quatre victoires sur les cinq en compétition. Mais ce sont les libyens qui ont été les premiers à monter sur le podium, avec le succès d'Anes Almusawama (Dahess) dans le Critérium Maghrébin des 3 Ans Pur-sang Arabes (60.000 $, 1.700m, 12 partants), piloté par Houssine Chaalali qui a devancé nettement la tunisienne Douaa el Karawan (Djelmane) et le marocain Kanzaman (Leroy de Chaillac). Anes Al Musawama est un frère utérin d’Erramadi, vainqueur du Grand Prix International de Carthage à Tunis en 2008 et du Grand Prix de l’U.M.A en 2009 à Tripoli. Le Grand Prix du Maghreb des femelles (60.000 $, 1.700m, 11 partantes) de 3ans et plus, de pur-sang arabe, s’est conclu par une belle lutte aux abords du poteau entre les tunisiennes Chaaer (Tidjam Lotois) et Chrita (Amer). Bénéficiant de la monte énergique de Stéphane Pasquier, cette dernière a réussi à coiffer d’une courte tête sa rivale. À quatre longueurs, la tunisienne Bint el Hawa (Tidjam Lotois et Istehbab), associée à Johan Victoire, a terminé honorablement à la troisième place.

Le Grand Prix du Maghreb pour les pur-sang anglais "importés" (60.000 $, 2.200m, 11 partants) a connu également une arrivée âprement disputée entre deux juments : la tunisienne urjooha (Iffraaj), qui s’est emparée du commandement à mi-parcours, et la marocaine nauru (Redoute’s Choice). La première citée a résisté d’une courte tête à l’assaut de la seconde. Urjooha provient de l’écurie d'Hamdan Al Maktoum (entraînement Jean-Claude Rouget) et portait les couleurs de Salah Akkeri, propriétaire libyen établi en Tunisie. Nauru est également une ex-Maktoum (entraînement Pantall) et appartient à Kamel Daissaoui, un propriétaire dynamique et ambitieux qui a effectué depuis cinq ans une rentrée remarquée dans les courses au Maroc. Il a terminé l’année 2013 tête de liste.

Le Grand Prix du Maghreb des "nés et élevés" (80.000 $, 2.000m, 12 partants) était très attendu par les nombreux supporters du poulain tunisien Ya Oulidi (Gentlewave), champion incontesté de sa catégorie. Associé à Johan Victoire, il a sûrement dominé le marocain Sultan (Sensible) de l’écurie Jalobey Racing. Issu de Gentlewave et Sinart, Ya Oulidi a été importé in utero de France et appartient à Sami Chergui.

CHEREK ARRACHE SUR LE FIL LE GRAND PRIX DE L’U.M.A.

L’épreuve phare de la réunion, le Grand Prix de l’Union du Maghreb Arabe (100.000 $, 2.000m, 12 partants), qui représentait un enjeu important pour l’élevage des quatre pays participants, s’annonçait ouverte, avec en perspective un derby tuniso-marocain... La course a tenu ses promesses, avec en effet un duel entre le marocain Djarnizam Maamora (Nizam), qui faisait figure de vainqueur à cinquante mètres du poteau, et le tunisien Cherek (Darman) qui est venu tout à la fin coiffer d’une tête son rival. À une longueur et demie, le tunisien Chouch (Dormane) a terminé à la troisième place devant la marocaine Aabir (Amer), la tenante du titre depuis 2011.

Cherek appartient à M. Gharbi et est entraîné par Sahbi Rajhi. Il avait impressionné l’assistance au printemps dernier lors de ses deux victoires dans le Grand Prix du Président de la République (derby des 4ans) et dans le Prix Sadok Essaied (inter-génération).

Mondher Zouiten