Foudre du pécos frappe encore

Autres informations / 11.02.2014

Foudre du pécos frappe encore

Sur les cinq chevaux au départ de ce Prix William Knapp Thorn, seuls deux ont passé le poteau, deux autres étant tombés, et Soleil de Sivola (Discover d’Auteuil) ayant été arrêté. Pour son premier essai dans la spécialité face aux pur-sang, Foudre du Pécos (Network) s’est imposée de bout en bout par huit longueurs, ponctuant son parcours de petites fautes. Korfou de Maspie (Fairly Ransom) est deuxième. Foudre du Pécos a fini son parcours dans une action raccourcie sur cette piste lourde et très hachée, et reste invaincue en quatre sorties sur le steeple-chase.

DIRECTION AUTEUIL

Foudre du Pécos n’est pas spécialement une jument de terrain lourd, ce qui rehausse donc sa performance du jour. D’ailleurs, ses petites fautes durant le parcours seraient surtout dues à l’état de la piste. « Elle a une grande action et a tendance à partir grand sur les obstacles, a expliqué son

entraîneur, Thierry de Laurière, au micro d’Equidia. Dans ce terrain-là, cela peut entraîner des petites fautes. » Anglo-arabe à 12,5 %, Foudre du Pécos est dotée d’un très beau modèle, et a vite pris le meilleur, portée par sa grande action. Elle a montré ce lundi qu'en steeple, elle pouvait bien rivaliser avec les pur-sang. Le rendez-vous est désormais pris avec Auteuil. « Nous allons voir comment elle récupère, et si elle est bien, elle devrait aller à Auteuil. Cependant, elle n’a désormais plus trop le choix des engagements, et il ne sera pas facile de lui trouver de bonnes épreuves. Dans les courses à conditions, le poids peut vite monter. »

UNE FILLE DE FRIVOLE DU PECOS

Foudre du Pécos est une fille de Network et de la bonne Frivole du Pécos (Safir), une jument qui s’était principalement illustrée en plat. « Elle tient plus de Network que de sa famille maternelle », a expliqué Thierry de Laurière. L’entraîneur connaît bien la famille, puisqu’il avait entraîné le frère de Foudre du Pécos, Fairplay du Pécos (Freeland). Ce dernier n’a couru qu’en plat, et avait remporté, entre autres, l’important Grand Prix des Anglo-Arabes (A), en septembre 2011 à Longchamp.