Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Johnny murtagh stoppe sa carrière de jockey pour se concentrer sur celle d’entraîneur

Autres informations / 26.02.2014

Johnny murtagh stoppe sa carrière de jockey pour se concentrer sur celle d’entraîneur

Johnny Murtagh cesse sa carrière de jockey afin de se consacrer exclusivement à celle d’entraîneur, qu’il a débutée en 2013. « L’entraînement me prend beaucoup de temps et ce n’était plus possible d’être à moitié entraîneur et à moitié jockey, a-t-il expliqué. C’est le bon moment pour moi d’arrêter ma carrière de jockey pour devenir entraîneur à part entière. ».

Âgé de 43 ans, Johnny Murtagh a enregistré son premier gagnant en 1987. Cinq ans plus tard, il est devenu le premier jockey de John Oxx, le restant pendant onze ans. Durant cette période, il a gagné onze Grs1 pour la casaque de S.A. l'Aga Khan. Les plus marquants étant à mettre à l’actif de Sinndar (Derby d’Epsom, Derby d’Irlande et Prix de l’Arc de Triomphe). Après sa période "Aga Khan-Oxx", Johnny Murtagh est devenu le premier jockey de Coolmore en 2008, une grande année pour Coolmore : le jockey irlandais a pu passer le poteau en tête dans dix-neuf Grs1 en 2008... et dans dix autres en 2009. Pendant ces deux années, il a pu être associé au légendaire Yeats, à Mastercraftsman, Duke of Marmalade, Cape Blanco, Henrythenavigator et Rip van Winkle. Après avoir quitté sa place de premier jockey chez Coolmore, Johnny Murtagh est redevenu premier jockey de S.A. l'Aga Khan en Irlande en 2010. Cette collaboration s’est terminée en 2012 et Johnny Murtagh s’est alors consacré de plus en plus activement à l’entraînement, au côté de Tommy Carmody. Il a obtenu sa licence en 2013 et le succès a rapidement été au rendez-vous. Parmi ses pensionnaires se trouvent fox covert, multiple gagnant de Gr3, et, surtout, Royal Diamond, héros du dernier St Leger d’Irlande (Gr1). Toujours jockey l’an dernier, Johnny Murtagh a également gagné cinq Grs1 sous cette casquette : les "King George" (Novellist), les "King’s Stand" (Sole Power), le Sprint Cup (Gordon lord Byron), les Oaks d’Irlande (Chicquita) et les Pretty Polly Stakes (Ambivalent).

Au cours de sa carrière, Johnny Murtagh a gagné tous les classiques irlandais. En Angleterre, il lui manque les 1.000 Guinées et le St Leger de Doncaster. Il a remporté plus de

cent Grs1, dont vingt-cinq classiques et tous les Grs1 de Royal Ascot.

« J’ai eu la chance au long de ma carrière d’être associé à des chevaux de grand talent, a raconté Johnny Murtagh. Il est difficile d’en détacher un. Mais c’est vrai que ma première victoire dans le Derby avec Sinndar, et Yeats, qui était un cheval incroyable, m’ont vraiment marqué. J’ai pu aller partout dans le monde et rencontrer beaucoup de gens. J’ai commencé à monter à l’âge de 15 ans seulement et je pense que c’est maintenant le bon moment pour ouvrir un nouveau chapitre. J’ai quarante-cinq chevaux à l’entraînement, dont vingt 2ans, et beaucoup de nouveaux propriétaires. Il est temps pour moi de me consacrer totalement à l’entraînement. »