La britannique alyson deniel s’impose en terre australienne

Autres informations / 03.02.2014

La britannique alyson deniel s’impose en terre australienne

En selle sur Conderosa Millenium Silver AUS (Arabesque Sterling Silver), la cavalière anglaise Alyson Deniel s’est imposée de bout en bout dans la deuxième manche du Cheikha Fatima bint Mubarak Ladies World Championship (IFAHR), samedi après-midi, sur l’hippodrome de Caulfield. En tête durant le parcours, elle a demandé à son partenaire d’accélérer dans les deux cents derniers mètres pour décrocher son billet pour la finale qui aura lieu à Abu Dhabi au mois de novembre. L’Émiratie Anoud Al Suwaidi, pour sa première saison au sein de ce championnat, prend une prometteuse deuxième place avec Coolinda Park Kazh AUS (Walidayt), la Française Blanche de Granvilliers obtenant la troisième place avec Aqaba Pride de Erin AUS (Heaney Seafarer) à l’issue d’une bonne fin de course. La lauréate a couvert les 1.200m en 1’39’’04 secondes.

Alyson Deniel se montrait satisfaite : « C’est un championnat vraiment spécial, et les efforts effectués pour l’organiser ici ont été époustouflants. C’est ma première participation à cette compétition et j’ai eu la chance que ce soit un début gagnant. L’entraîneur m’avait dit avant la course que le cheval était en grande forme et qu’il répondrait présent du moment que je suivais bien les instructions d’avant-course. » Elle se montrait également impressionnée par la performance d’Anoud Al Suwaidi : « Je ne l’ai pas prise à la légère et c’est d’ailleurs le seul moment de la course où j’ai dû utiliser la cravache pour que mon cheval réponde à l’attaque de mon adversaire. Il a répondu de manière incroyable. » Anoud Al Suwaidi revenait en ces termes sur sa performance : « Cette grande performance va me donner plus de confiance pour la suite et j’espère pouvoir bâtir des succès futurs sur cette expérience. Je ne pensais pas, d’ailleurs, m’améliorer aussi rapidement. Coolinda Park Kazh était un peu brillant en début de parcours. Il faut dire que c’était la première fois qu’il courait. Il s’est montré hésitant dans les stalles de départ et a vraiment pris un mauvais départ. Mais il s’est ensuite relaxé dans le parcours et s’est bien posé. Je me suis donc retrouvée loin dans la ligne droite finale, mais il a répondu de belle manière quand j’ai pu trouver l’ouverture. Tous ces éléments ont fait que je n’ai pas pu m’imposer mais cela viendra avec le temps. »

LA REACTION DE LARA SAWAYA

Lara Sawaya, directrice du Festival International de courses de chevaux arabes du Cheikh Mansour et Présidente des courses pour femmes au sein de l’IFAHR, était ravie du résultat et de la performance de la cavalière émiratie : « Nous sommes ravis du déroulement de cette épreuve alors que le Festival entame sa sixième année et nous sommes confiants de voir notre impressionnante Anoud Al Suwaidi gravir une marche supplémentaire lors de la prochaine manche. La course des cavalières a été superbe, avec huit bons chevaux au départ. Ce championnat est très important et compte beaucoup pour nous, car il porte le nom de la "Mère de la Nation" des Émirats Arabes Unis, Cheikha Fatima bint Mubarak. La première manche de ce championnat a été enlevée par une Irlandaise et, aujourd’hui, c’est une Anglaise. Cette compétition est unique, avec une allocation de 30.000 € pour chaque épreuve, en plus des bonus de 40.000 et 30.000 € respectivement pour les clubs des cinq premières cavalières et les cavalières elles-mêmes. »