Les dieux de l’obstacle étaient avec jupiter du berlais

Autres informations / 17.02.2014

Les dieux de l’obstacle étaient avec jupiter du berlais

Loin d’Être Sage (Sageburg) avait pris l’avantage sur Jupiter du Berlais (Saint des Saints) avant le saut de la dernière haie du Prix François de Poncins. Mais la pensionnaire de François Nicolle a chuté à la réception de cette difficulté, laissant la victoire au poulain. Jupiter du Berlais a construit ce succès en déroulant sa grande action seul en tête, comptant jusqu’à une dizaine de longueurs sur ses poursuivants. Il est passé plusieurs fois proche de la correctionnelle, mais est parvenu à rester invaincu à Pau. Il lui faudra toutefois se montrer plus appliqué et plus détendu s’il veut continuer sur sa lancée à Auteuil. Guy Cherel a cependant prévu de débuter prochainement son poulain sur les gros obstacles, comme il l’a expliqué au micro d’Equidia : « Il a gagné mais il ne m’a pas plu, alors il va falloir remettre les pendules à l’heure le matin. Il va aller sur le steeple, parce qu’il néglige vraiment les haies... »

LE FRERE DE ZEUS DU BERLAIS

Élevé par Jean-Marc Lucas, Jupiter du Berlais est le frère de Zeus du Berlais (Cadoudal), vainqueur du Grand Steeple- Chase d’Enghien (Gr2), et de Viking du Berlais (Saint des Saints), lauréat du Prix Fifrelet (L).

Mère de Jupiter du Berlais, Vizille (Lyphard’s Wish) a défendu les couleurs Wildenstein et l’entraînement de Jean- Paul Gallorini. Elle était une vraie spécialiste d’Enghien, hippodrome sur lequel elle s’était classée troisième du "Grand Steeple". On trouve quelques bons chevaux d’obstacle dans cette souche "bleue", puisque Vizille est aussi la tante de Valdance (Vaguely Pleasant), lauréate du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et troisième d’un Prix Murat (Gr2).