Patrice nicolet, une casaque française au qatar

Autres informations / 27.02.2014

Patrice nicolet, une casaque française au qatar

Patrice Nicolet : un nom à consonance bien française qui détonne dans la colonne des propriétaires des programmes qataris. Patrice Nicolet est installé au Qatar depuis une trentaine d’années. Il y a ses couleurs depuis trois ans, et son entraîneur n’est autre qu’un Français lui aussi implanté au Qatar depuis un certain nombre d’années, Alban de Mieulle. « J’ai rencontré l’Émir du Qatar, le grand-père de l’actuel Émir, en 1979 à Paris, raconte-t-il. Je le coiffais, et il m’a invité à travailler pour lui. Il m’a d’abord invité à passer une semaine au Qatar, un endroit que je ne connaissais pas du tout, comme la plupart des gens à l’époque. Je suis devenu son coiffeur particulier. Je le suivais dans tous ses déplacements, privés comme officiels, et dans le même temps, j’ai ouvert un premier salon à Doha », raconte Patrice Nicolet. Actuellement, il est indépendant, gère cinq salons de coiffure mais travaille toujours en free-lance pour la famille royale. Et il est le seul Français à avoir sa casaque au Qatar. « J’ai rencontré Alban de Mieulle ici il y a plusieurs années. J’ai toujours aimé les chevaux, car mon père était turfiste et m’emmenait sur les hippodromes. Mais jamais je n’aurais pensé pouvoir avoir des chevaux de course ! Puis Alban m’a dit que ce n’était pas si compliqué, que c’était à ma portée. Nous avons effectué les démarches, et ma casaque est apparue sur les programmes il y a trois ans ! » Patrice Nicolet est associé avec Alban de Mieulle sur la propriété de ses chevaux, qui sont entraînés à Umm Qarn Farm. L’homme a

même investi en France, toujours en partenariat avec l’entraîneur français : « C’est une relation de confiance entre nous, et je n’aurais pas sauté le pas sans lui. Je n’y connaissais rien et il me fallait quelqu’un pour me guider. Alban est très pédagogue, il répond à toutes mes questions, même les plus saugrenues, et j’aime venir voir les chevaux le matin à l’entraînement. J’apprends beaucoup de chose. J’ai aussi découvert les ventes de Deauville, où j’ai la chance de le suivre, avec des professionnels comme Freddy Head. J’essaie d’apprendre avec eux à regarder un poulain... » Patrice Nicolet a aussi pris ses couleurs en France, et il est copropriétaire de chevaux chez Yannick Fouin et Yan Durepaire. Intéressé par l’élevage, il a des poulinières en association avec Alban de Mieulle, dont une certaine la Marla, la mère de Dunaden. « Cette année, elle doit pouliner de Paco Boy. L’an dernier, son yearling par Kendargent devait passer en vente en août, mais il a eu un petit souci. Il est possible qu’on le présente à la breeze up Arqana. J’essaie d’aller les voir quand je rentre en France, l’été... »