Réponse de maxime jarlan a christophe ferland

Autres informations / 10.02.2014

Réponse de maxime jarlan a christophe ferland

« Monsieur Ferland, puisque vous considérez ma lettre au président Plassan comme un risque pour vos intérêts particuliers (« que vont penser mes propriétaires »), je vais vous répondre personnellement.

Je suis, avec mon effectif, présent sur ce centre depuis plus de trente ans, ce qui est très loin d'être votre cas. Je ne désire surtout pas aller ailleurs et je considère que l'équipe dirigeante, avec à sa tête le président Plassan, a effectué et effectue toujours un travail de grande qualité.

Si vous considérez que les conditions actuelles d'entraînement sont satisfaisantes, pourquoi abonder dans mon sens et demander la construction d'une piste tout temps, investissement très lourd, dont vous vous passez fort bien. Il y a dans vos propos une contradiction évidente...

Pour ma part, les choses ne restent pas figées et nous devons avoir des moyens identiques aux centres d'entrainements de la région, Pau et Mont-de-Marsan.

VOTRE PHOTO. Monsieur le président Plassan, conscient du problème et toujours soucieux d'apporter satisfaction, a fait ouvrir ce samedi, une partie de la piste désaffectée depuis plus de vingt ans, située à l'intérieur de la piste de course soit une ligne droite de cinq cents ou six cents mètres sur laquelle vous lancez vos chevaux de course dans des allers et retours.

Si vous vous satisfaites de cela... très bonne méthode d'entraînement !

Vous parlez des succès des entraîneurs locaux, je les en félicite, vous et les autres. Mon entraîneur a gagné des courses, heureusement pour lui et pour moi. Mais aucun n'a gagné avec des inédits.

Quant à la qualité de mon élevage, analysez mes statistiques avant d'en parler avec tant de suffisance ! »

Maxime Jarlan, propriétaire et éleveur