Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une première réussie pour aurelle d’arthel

Autres informations / 26.02.2014

Une première réussie pour aurelle d’arthel

Aurelle d’Arthel (Astarabad) effectuait ses débuts en obstacle à l’occasion du Prix Marise et elle ne les a pas ratés. La pensionnaire de Philippe Peltier s’est montrée très appliquée dans le parcours, sautant bien. Entre les deux dernières haies, elle a profité d'une faille de Mondovi (Linda’s Lad) – qui penchait à droite – pour lui prendre le meilleur et contenir ensuite facilement son attaque. Après deux sorties en plat, soldées par une victoire et une troisième place, Aurelle d’Arthel a rapidement compris son nouveau métier. Par sa manière de galoper, elle est encore très verte et possède une bonne marge de progression. De plus, elle est calme dans un parcours, ce qui va lui permettre de s’adapter à Auteuil. Copropriétaire de la pouliche, Hubert Monier nous a confié : « C’est une victoire qui nous fait plaisir. J’avais déjà la mère d’“Aurelle”, Olga d’Arthel. Elle avait gagné le Prix Louis Champion ici à Enghien. Je collabore avec Guillaume de Brondeau, éleveur des Arthel, depuis une dizaine d’années. Philippe [Peltier, ndlr] nous avait dit qu’“Aurelle” sautait bien le matin. Nous étions confiants. » Associé avec Hubert Monier, Patrick Lisi a ajouté : « C’est une immense émotion, un bonheur total. Nous espérions la voir bien courir, la voir gagner est un grand plaisir. »

La deuxième place a été conservée par Mondovi, qui a très souvent penché à droite, donc, ce qu’elle ne faisait pas auparavant. Sans cela, elle aurait fini plus près d’Aurelle d’Arthel. La favorite, Apy Twig (Martaline), avait des ressources lorsqu’elle est tombée à l’avant-dernière haie. Une remarque qui vaut aussi pour Quelle Miss (Poliglote), dont le jockey est tombé.

UNE FILLE D’OLGA D’ARTHEL

Élevée par Guillaume de Brondeau, qui est à la tête du haras d’Arthel, Aurelle d’Arthel est la fille d’Olga d’Arthel (Brier Creek), lauréate de huit courses sur des tracés coulants. Aurelle d’Arthel est son premier produit et elle appartient à une souche détenue depuis longtemps par la famille de Brondeau. La troisième mère de la pouliche, Sédition (Trenel) défendait déjà les couleurs Brondeau. Elle avait gagné à Auteuil, alors montée par un tout jeune jockey du nom de Christophe Pieux.