15 français engagés dans les "guinées" de newmarket

Autres informations / 06.03.2014

15 français engagés dans les "guinées" de newmarket

Mercredi, les engagements des prochaines "Guinées" de Newmarket (Grs1) ont été dévoilés. Soixante-treize poulains sont engagés dans les 2.000 Guinées (le 3 mai) et soixante-et-onze pouliches dans les 1.000 Guinées. Parmi eux, six poulains et neuf pouliches entraînés en France, dont quatre produits de Le Havre.

Le favori des 2.000 Guinées est à l’heure actuelle Toormore (Arakan), invaincu et lauréat des National Stakes (Gr1) au Curragh. Le cheval était l’an dernier sous la responsabilité de Richard Hannon, qui a désormais passé les rênes de l’écurie à son fils, Richard Hannon Jr. Tim Palin, racing manager de Middleham Park Racing, propriétaire de Toormore, a donné des nouvelles du poulain, expliquant : « J’ai vu le cheval il y a deux semaines et il est magnifique, déjà en belle forme. Son hiver s’est bien passé et Richard Hughes a toujours dit que ce n’était pas un cheval qui entrait dans le profil type des 2ans qu’entraîne Richard Hannon habituellement. Toormore possède encore une marge de progression. Actuellement, les 2.000 Guinées de Newmarket sont l’objectif numéro un du cheval. Nous avons dans l’idée qu’il rentre directement dans les "Guinées". Mais si Richard Hughes estime, courant avril, que le cheval a besoin d’une course de rentrée, il pourra alors courir les Greenham Stakes. Mais seulement si le terrain n’est pas trop souple. Je pense que Toormore va évoluer principalement sur le mile cette année. C’est sans doute sa meilleure distance. C’est un cheval très polyvalent, qui a su gagner en attendant et en allant devant. »

Dans les 1.000 Guinées, il y a pour l’instant quatre pouliches qui se détachent au betting : les deux françaises Miss France?(Dansili) et Vorda?(Orpen), Tapestry (Galileo), entraînée par Aidan O’Brien, et la pensionnaire de Clive Brittain, Rizeena (Iffraaj). Concernant la dernière nommée, son entraîneur, connu pour ses paris audacieux, a déclaré : « Le plan A est de courir Rizeena dans les 1.000 Guinées. Mais je l’ai également engagée dans les 2.000 Guinées ainsi que dans la Poule d’Essai des Pouliches. À l’heure actuelle, je préfère laisser ouvertes le maximum d’options. Rizeena s’est bien développée durant l’hiver et c’est elle qui nous dira si elle a besoin d’une course préparatoire ou non. Elle a commencé sa carrière de bonne heure à 2ans, car je voulais vraiment gagner les "Queen Mary" avec elle. C’est pour cela qu’elle est arrivée à Royal Ascot avec trois courses au compteur. Nous lui avons laissé une chance cet hiver pour qu’elle continue de se développer. Courir au Breeders’ Cup n’a jamais été dans mes plans, car elle avait déjà montré ce dont elle était capable à 2ans. Pour l’instant, Rizeena n’a pas travaillé de manière très poussée. »

Durant l’hiver, les 1.000 Guinées ont perdu l’une de leurs favorites : Chriselliam (Iffraaj), lauréate du Fillies' Mile et du Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Grs1) a dû être euthanasiée suite à une infection au pied.

89 ENGAGÉS DE MOINS QU’EN FRANCE

Il y a 73 mâles engagés dans les 2.000 Guinées et 71 pouliches dans les 1.000 Guinées. En France, ils sont 117 à avoir souscrit un engagement dans la Poule d’Essai des Poulains et 116 dans la Poule d’Essai des Pouliches. Il y a donc 89 engagés de moins en Angleterre qu’en France, où pourtant l’on déplore la baisse du nombre de chevaux engagés dans les classiques.

Directeur de l’hippodrome de Newmarket, Michael Prosser a déclaré : « Le nombre d’engagements est en hausse par rapport à l’an dernier. Il y a beaucoup de chevaux étrangers qui sont engagés, ce qui montre l’importance des "Guinées" à travers le monde. Les "Guinées" sont les premiers classiques de la saison et ils servent de bases à la saison classique de plat. »