Deuxième saison du galop tour-interrégional : j-7

Autres informations / 24.03.2014

Deuxième saison du galop tour-interrégional : j-7

À une semaine de la première étape du Galop Tour-Interrégional (G.T.I.), qui aura lieu à Carpentras, les présidents des sociétés de courses de province faisant partie de ce challenge étaient réunis à Auteuil autour de Bertrand Bélinguier, Président de France Galop, de Nicolas Landon, Président de la commission des régions de France Galop. « Nous sommes très heureux d’accueillir à Auteuil les présidents des sociétés de courses qui reçoivent une étape du G.T.I. au cours de cette journée d’élections, a déclaré Bertrand Bélinguier. Ces présidents doivent aller à la rencontrer des maires pour leur rappeler ce que représente l’hippodrome en tant qu’élément de vie d’une commune, son importance économique et les 77.000 emplois directs générés par la filière hippique. La France regroupe la moitié des hippodromes européens : il s’agit d’une activité vivante, forte et bien ancrée dans notre société. »

La deuxième saison du G.T.I. se déroulera en treize étapes, avec la finale à Saint-Cloud, du 30 mars au 26 octobre. Le but de ce challenge est de valoriser les hippodromes régionaux de première et de deuxième catégorie qui n’organisaient pas jusqu’à présent de courses premium. Le programme reste inchangé par rapport à celui de l’an passé. Lors de chaque étape, la promotion des hippodromes est renforcée grâce à la visibilité offerte par la diffusion en direct sur Equidia Live des trois épreuves de la journée qui deviennent courses premium. La revalorisation, à 18.000 euros, de la dotation de l’une des trois courses de la journée du G.T.I., incite les professionnels à rejoindre ce challenge et à participer à plusieurs étapes. Les courses du G.T.I. réunissent des épreuves de plat, à handicap, sur des distances comprises entre 2.000 et 2.600m, pour chevaux de 4ans et plus, ayant une valeur de 32 au maximum.

Tout au long de la saison, les propriétaires, entraîneurs et jockeys engagés dans le challenge du G.T.I. se départageront grâce à un classement par points mis à jour à l’issue de chacune des étapes. Chaque victoire dans la course du G.T.I. donnera droit à 5 points. Ensuite, il sera attribué 4 points pour la deuxième place, 3 points pour la troisième, 2 points pour la quatrième et 1 point pour la cinquième. Nouveauté en 2014, le challenge s’enrichit d’un classement du meilleur cheval du G.T.I. sur la base du même classement par points. Les lauréats des 4 catégories seront récompensés le dimanche 26 octobre 2014 sur l’hippodrome de Saint-Cloud.

Bertrand Bélinguier a récompensé les lauréats 2013 de ce challenge. Henri-Alex Pantall a ainsi gagné un week-end pour deux dans une demeure Relais et Châteaux. Sébastien Martino, retenu à Royan, et le haras de Bernesq, représenté par Franck Benillouche, ont également été récompensés par le président de France Galop. Henri-Alex Pantall a commenté : « Je tiens à féliciter tous les présidents de sociétés. L’organisation n’a connu aucun bémol. L’intérêt de ce challenge est d’unifier ces hippodromes qui ont longtemps marché chacun de leur côté et qui ont ainsi trouvé un moyen de se rassembler. Il s’agit d’une belle image d’union pour France Galop. »

LE BILAN CHIFFRE 2013

François Boulard a dressé un bilan chiffré de la première édition du G.T.I. La moyenne des partants était de 13,5, ce qui a permis un volume d’enjeux satisfaisant compris entre 1 et 1,5 millions d’euros sur les trois courses de chaque réunion. La réunion du G.T.I. permet à chaque société de réaliser un bénéfice avoisinant les 15.000 euros.

UNE SIGNALETIQUE RENFORCEE

Cette année, les étapes du G.T.I. bénéficieront d’une signalétique renforcée, avec des tapis de selle aux couleurs du challenge et avec le nom de chaque hippodrome. Une couverture sera offerte au cheval vainqueur. France Galop met également à la disposition des présidents une clés USB avec tous les logos du challenge, prêts à être imprimés sur des supports ornant les podiums, stalles de départ, poteaux d’arrivée...