Disparition d’adolf bader

Autres informations / 13.03.2014

Disparition d’adolf bader

Le grand propriétaire et éleveur Adolf Bader est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, paisiblement, dans son sommeil. Il avait 97 ans. Sa casaque bleue, avec des pois blancs, a gagné au meilleur niveau, aussi bien en plat qu’en obstacle, pendant plus de quatre décennies. Ses pensionnaires étaient majoritairement confiés à Philippe Demercastel, qui avait pris la succession de Raymond Touflan, à qui fut confié Kendor, l’un des meilleurs éléments de l’élevage.

Philippe Demercastel a relevé le flambeau avec des chevaux de la qualité de Vatori, Hightori, Trincot ou encore Ana Marie. Adolf Bader avait transmis sa passion à sa fille, Monica, qui le représentait sur les hippodromes ces dernières années et qui a toujours été très impliquée dans l’élevage, basé au haras de Menil-Vicomte, dans l’Orne. Adolf Bader sera inhumé le 25 mars, à 14 heures, au cimetière de Zurich. Pas de fleurs, mais des dons peuvent être faits au Stiftung Kinderhilfe Sternschnuppe.