Gorvello revient sur son terrain de jeu prefere

Autres informations / 03.03.2014

Gorvello revient sur son terrain de jeu prefere

Réservé à des hurdlers d’âge de classe, qui n’ont pas beaucoup d’opportunités sur le seul hippodrome d’Enghien, le Prix du Mont-Cenis est une bonne épreuve à enlever. Spécialiste de la piste, Gorvello (Poliglote) a remporté cinq victoires à Enghien. Il y a notamment enlevé le Prix Hopper (L), le Grand Steeple des 4ans du premier semestre. Mais le pensionnaire de Guillaume Macaire est aussi à l’aise sur les haies que sur les gros obstacles. Valeur sûre à ce niveau, il est en mesure de rentrer victorieusement.

Lauréat à Enghien, hippodrome sur lequel il a toujours bien fait, Silver Chop (Soave) a pour lui l’avantage d’avoir déjà effectué sa réapparition. C’était à Marseille-Borély et il s’était imposé de quinze longueurs. Un bon succès pour la forme et le moral.

Multiple placé de Groupes, Kinglaska (Kingsalsa) avait enlevé la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3) en 2010. Ce pensionnaire de Guy Cherel n’a plus été revu depuis sa deuxième place dans la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) 2013. Il peut avoir besoin de courir mais, sur sa qualité, il ne faut pas le condamner. Décevant l’an passé en steeple, Pierrot Bay (Martaline) est capable de coup d’éclat en haies. Il l’avait montré en s’imposant dans le Prix Quomodo à Enghien, pour sa rentrée 2012. Très douée à Enghien et bénéficiant de la décharge, Victoria Princess (Muhtathir) peut causer une petite surprise. La pensionnaire de Tatiana Puitg peut même l’emporter.