Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La revanche d’attila

Autres informations / 03.03.2014

La revanche d’attila

Attila de Sivola (Kapgarde) restait sur une lointaine cinquième place dans le Prix Camille Duboscq (L) à la fin du mois de janvier à Pau.

Une contre-performance qui était en réalité à oublier. Le pensionnaire de Yann- Marie Porzier a remis les pendules à l’heure ce dimanche, à Auteuil, s’imposant facilement pour son premier essai sur les gros obstacles de la butte Mortemart. Attila de Sivola a eu un bon parcours, toujours aux avant-postes. Il s’est ensuite facilement détaché de Ténor d’Anjou (Khalkevi), deuxième à un peu plus de trois longueurs, et d'Herminator (Night Tango), troisième à distance. Malheureusement, Flogasorte (Marshall) s’est mortellement accidenté à la haie du pavillon.

DIRECTION LE "FERDINAND DUFAURE"

« Sa dernière sortie, à Pau, était à oublier. Le leader était tombé devant lui et il s’était fait peur. Après cela, il n’en avait pas sauté une, et dans le terrain, cela n’a pas pardonné », a expliqué Yann-Marie Porzier. Attila de Sivola est un poulain estimé par son entraîneur. Au palmarès de cette épreuve, il succède à Vanilla Crush (Martaline), qui s’est ensuite imposé comme l’un des meilleurs steeple-chasers de sa génération. Attila de Sivola devrait désormais suivre la filière classique des 4ans sur le steeple-chase, avec le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) en objectif du printemps. « C’est encore un bébé, a continué son entraîneur. Je suis heureux de le voir gagner, mais je suis cependant très triste aujourd’hui pour le pensionnaire de Guillaume Macaire. Je suis un homme de cheval, et cela me fait donc mal de voir un cheval se blesser ainsi. Concernant "Attila", j’ai toujours pensé que c’était mon cheval de "Ferdinand Dufaure". Mais je ne voulais pas courir le Prix du Duc d’Anjou (Gr3), qui se dispute dans une semaine. » Aux dires de son entraîneur et de son jockey, Bertrand Lestrade, Attila de Sivola devrait être encore mieux sur plus long. Ce "rouleur" se plairait certainement sur 4.300m.

LA FAMILLE DE TIT FOR TAT ET SO BE IT

Attila de Sivola appartient à une souche Devin. Sa troisième mère, Luvvy Duvvy (Pampabird), a produit Tit for Tat (Saint Cyrien), lauréat des Prix Cambacérès (Gr1) et Wild Monarch (L), et deuxième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), et So Be It (Tel Quel), troisième du Prix Jean Stern (Gr2) et vainqueur du Prix James Hennessy (L).