Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le rêve pour certerach, le cauchemar pour d’autres

Autres informations / 30.03.2014

Le rêve pour certerach, le cauchemar pour d’autres

Le sprint final du Dubai Gold Cup (Gr2) a été un peu mouvementé.

Le lauréat, certerach (Halling), est passé sous le nez du favori, cavalryman

(Halling). Ce dernier n’a pas été franchement coupé dans son action mais une

enquête a logiquement été ouverte, une réclamation déposée par Silvestre de

Sousa, puis annulée par l’entraîneur de Cavalryman, Saeed bin Suroor. Le

résultat a finalement été maintenu.

Le français, now we can (Martillo) a eu un parcours

cauchemardesque. Piégé à l’extérieur, il a avancé, s’est retrouvé en tête, puis

a été couvert par un très gros outsider. Il s’est retrouvé bloqué, puis loin

dans la ligne droite. Il n’a, pour ainsi dire, pas pu défendre ses chances dans

la ligne droite. En France, Certerach était proposé aux alentours de 50/1. Le

cheval avait fait ses preuves dans de bons handicaps à Meydan, mais sans

montrer le potentiel d’un gagnant de Dubai Gold Cup, surtout face à un cheval

comme Cavalryman, qui venait de survoler la préparatoire à ce Gr2. Jamie

Spencer a lancé son partenaire au bon moment et a su conserver un minime

avantage sur le favori au passage du poteau. Certerach est entraîné par Michael

Halford, qui a expliqué après la course : « La dernière fois, il était

troisième de Cavalryman et était bien battu [7 longueurs, ndlr]. C’était une

course très tactique ici et je pense aussi que Certerach a beaucoup progressé.

Mais pour être franc, je ne pensais pas qu’il progresserait assez pour devancer

Cavalryman. »