Noozhoh canarias effectuera sa rentrée à madrid

Autres informations / 26.03.2014

Noozhoh canarias effectuera sa rentrée à madrid

Engagé dans le Prix Djebel (Gr3), dans lequel il aurait eu une première chance, Noozhoh Canarias (Caradak) sera finalement en lice dans le Premio Torre Arias (C), dimanche à Madrid, comme prévu. Cette épreuve disputée sur 1.400m est la préparatoire officielle au Premio Cimera (A), la Poule espagnole, mais elle va servir de préparation en vue des 2.000 Guinées (Gr1) pour le fils de Caradak. Son entraîneur, Enrique León, a confirmé au site Ultimo Furlong que le champion espagnol effectuera bien sa rentrée à Madrid. En effet, la météo clémente dans la capitale espagnole devrait permettre d’avoir un bon terrain, indispensable pour le champion espagnol. L’engagement dans le Prix Djebel a surtout été fait pour parer aux pluies éventuelles sur Madrid et un terrain qui aurait pu être trop souple.

ENRIQUE LEON : « TOUT LE MONDE SAIT QUI EST "NOOZHOH" »

Enrique León a confié au site ibérique : « Après avoir beaucoup réfléchi, nous avons décidé de courir le Premio Torre Arias. Il sera monté par José-Luis Martinez qui l’a toujours piloté en Espagne. En revanche, pour les "Guinées", rien n’est décidé, nous ne savons pas encore qui le montera. Cependant, nous n’écartons pas la possibilité de l’associer à José-Luis Martinez. Nous pouvions courir les Greenham Stakes (Gr3) en Angleterre, mais pour plusieurs motifs, nous avons écarté cette option. À Madrid, nous avons été avantagés avec le climat. Le Prix Djebel impliquait de ne pas revenir en Espagne ensuite et la différence de climat aurait pu influer sur son état de forme. Nous suivons donc le programme initial qui est de courir les "Guinées", via le Torre Arias, si le terrain est bon. Si ce n’est pas le cas, il courra la "Poule" française. Les "Guinées" sont très dures. Le parcours est sélectif et gagner de bout en bout est délicat. Depuis le début de carrière, il a été devant car il était plus rapide que les autres au départ. À Paris, nous avons eu la malchance qu’il soit très brillant en sortant des stalles. À l’entraînement, en revanche, il est capable d’attendre dans un dos. Dimanche, Noozhoh Canarias va se présenter avec quelques kilos à perdre et très frais. Mais il est bien, en bel état. Tout le monde sait qui est "Noozhoh", il n’a rien à démontrer, la qualité, il l’a, nous n’avons pas de pression en vue de sa rentrée. Nous n’allons pas lui demander d’être à 100 % car c’est une rentrée. Pour la suite de son programme, nous aviserons. Il y a la possibilité du Prix du Jockey Club (Gr1), des St James’s Palace Stakes (Gr1), mais tout cela se décidera en fonction des sensations qu’il nous laissera en course. » La réapparition de Noozhoh Canarias est très attendue en Espagne. En quelques mois, il est devenu le cheval de course le plus populaire du pays. Il a d’ailleurs eu les honneurs de plusieurs médias locaux comme El Pais, El Mundo, Canal + ou encore As, quotidien sportif madrilène, qui a accordé une double page à son histoire. Dimanche, il ne faut pas croire qu’il n’aura pas de rival à affronter car il sera notamment opposé à Arkaitz (Pyrus), engagé dans notre Poule d’Essai, et impressionnant lauréat de la Copa de Criadores (C) à 2ans.