Plus qu’une confirmation, une démonstration

Autres informations / 30.03.2014

Plus qu’une confirmation, une démonstration

Meilleure impression visuelle de la réunion du 8 mars lors de sa victoire à Saint-Cloud, Bawina (Dubawi) a fait plus que confirmer. Elle a livré une véritable démonstration dans le Prix Polly Girl (B). Rapidement en tête, elle a placé une accélération décisive à quatre cents mètres du poteau et s’est très nettement détachée de ses rivales. Sa dauphine, Beauty parlor (Elusive Quality), a mis du temps avant de pouvoir s’étendre. Mais même en ayant eu l’ouverture plus tôt, elle n’aurait jamais pu aller chercher l’intouchable lauréate.

Suite à la victoire de sa pensionnaire, Carlos Laffon-Parias a expliqué : « Les conditions étaient totalement différentes par rapport à la dernière fois. Aujourd'hui le terrain était plus rapide et l’opposition plus relevée. J’avais dit à Olivier de ne pas chercher les coups en fignolant. Bawina s’est finalement retrouvée devant par la force des choses et elle a pu contrôler la course, qui, en une accélération, était terminée. Je pense toujours qu’elle pourra aller sur plus long. Il y a de la tenue dans son pedigree maternel. C’est aussi pour cela qu’elle a été engagée dans le "Saint-Alary" et le "Diane." Elle ne l’est pas dans la Poule d’Essai et s’il est nécessaire de la supplémenter, nous pouvons toujours le faire. Mais avant cela, il faut voir d’autres pouliches à l’œuvre. »

UNE NIECE D’EGYPTBAND

Bawina est une fille d’Esneh (Sadler’s Wells), lauréate de ses deux premières sorties avant d’obtenir une quatrième place au niveau Listed, qui restera son meilleur classement. Avant Bawina, le meilleur produit d’Esneh fut Crosstown (Cape Cross), lauréat d’un gros handicap l’an dernier à Maisons-Laffitte.

Esneh a pour génitrice Egyptown (Top Ville), double gagnante de Listed et mère d’Egyptband (Dixieland Band), lauréate du Prix de Diane (Gr1) 2000. Cette famille est donc celle qui descend de Reine de Saba (Lyphard).