Quitte et passe remet les pendules à l’heure

Autres informations / 17.03.2014

Quitte et passe remet les pendules à l’heure

Parti avec la confiance de son entourage, pour sa rentrée à Enghien, Quitte et Passe (April Night) avait fini seulement septième. Mais ce dimanche, nous avons revu le vrai bon sauteur que l’on avait entraperçu à Auteuil, dans le Prix Jean-Claude Évain. Son jockey, Kévin Nabet, l’a placé au côté d’Usted me Cara (Turgeon), qui animait la course. Toujours devant, sautant bien, Quitte et Passe est entré librement dans la ligne droite. Entre les deux derniers obstacles, il avait manifestement la pointure de ses adversaires. Sur la dernière haie, Quitte et Passe a pris la mesure d’Usted Me Cara et l’a dominé aisément sur le plat. S’il reste en bonne santé, il pourrait bien faire parler de lui à un haut niveau. « À Enghien, j’étais confiant pour faire l’arrivée, a avoué Yannick Fouin, entraîneur de Quitte et Passe. David Cottin l’avait très bien monté, mais il n’avait pas fait l’arrivée. C’est un bon cheval, qui a eu des problèmes, mais je pense qu’il va se bonifier avec le temps. » Quitte et Passe avait débuté par une victoire en plat, et pour ses débuts en obstacle, dans l’important Prix de l’Yonne, il s’était montré fautif dans le tournant d’Auteuil avant de revenir prendre la deuxième place. Il a notamment conclu quatrième du Prix Amadou (Gr2) et sa classe ne fait aucun doute. Dès lors, pourquoi ne pas lui voir un destin à la Lagunak (Mansonnien), gagnant du Prix La Haye Jousselin (Gr1) pour les mêmes couleurs de Charles-Hubert de Chaudenay.

LE COUSIN D’OMMEGA

Élevé par son propriétaire, Quitte et Passe est le cousin d’Ommega (Ragmar), vainqueur du Prix Saint Sauveur (L). La mère de Quitte et Passe, Haithou (Quart de Vin) n’a couru qu’une seule fois, sans succès. Quitte et Passe est son seul produit s'étant produit en compétition.