Raazik ou la monte inspirée d’olivier peslier

Autres informations / 10.03.2014

Raazik ou la monte inspirée d’olivier peslier

Et de six dans l’escarcelle de l’entraîneur émirati Majed Al Jahouri ! L’entraîneur de l’écurie du Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan a remporté tous les Grs1 PA de la saison aux Émirats Arabes Unis grâce à la victoire dans les derniers mètres de Raazik FR (Munjiz), mené de main de maître par Olivier Peslier. Pour sa première tentative sur la Tapeta, le fils de Munjiz est venu ajuster sur le poteau Versac Py FR (Njewman), une nouvelle fois cruellement battu au plus haut niveau, comme lors de sa défaite dans le Dubai Kahayla Classic l’an passé par Al Mamun Monlau FR (Munjiz). Ce dernier effectuait sa rentrée et manquait encore d’une course, son jockey Lanfranco Dettori le respectant dans la ligne droite.

UNE TACTIQUE PAYANTE

Doté de sang-froid, Olivier Peslier n’a pas paniqué alors que Versac Py prenait la poudre d’escampette à l’entrée de la ligne droite. Après avoir bien suivi le mouvement, il est revenu sur Versac Py mètre après mètre, Raazik venant prendre l’avantage tout à la fin. Af Lafeh AE (Amer) est venu terminer dans une très belle action pour prendre le dernier accessit à Shayel Aldhabi AE (Bibi de Carrère) qui s’était faufilée le long du rail.

Il faut dire que la course a été menée à un rythme très peu soutenu par un autre représentant de la casaque du Cheikh Mansour, Awam FR (Munjiz), ce qui n’a pas fait le jeu de Versac Py et Al Mamun Monlau, ces deux chevaux ayant besoin de courses avec du rythme pour pouvoir s’exprimer pleinement.

Il s’agissait d’une tactique délibérée de l’entraîneur émirati Majed Al Jahouri, qui était ravi : « Nous étions confiants avant la course car tout avait été mis en œuvre pour réussir. Je savais que le principal danger viendrait de Versac Py et Al Mamun Monlau, alors nous avons mis en place un plan qui a parfaitement fonctionné. Olivier [Peslier, ndlr] est l’un des meilleurs jockeys de la planète et a monté Raazik d’une manière parfaite. C’était serré à la fin, mais je savais que mon cheval pouvait revenir sur Versac Py, qui avait tenté de s’échapper comme prévu. Nous aurons désormais trois chevaux au départ du Dubai Kahayla Classic (Raazik, Rabbah de Carrère et Naseem), ce qui nous permettra d’avoir une bonne chance de l’emporter tout en mettant peut-être en place un nouveau plan pour contrecarrer nos adversaires. »