Rangali avait tout pour lui

Autres informations / 06.03.2014

Rangali avait tout pour lui

Rangali (Namid) bénéficiait d’un engagement idéal dans le Prix de l’Autoroute du Soleil (D). Bien que deuxième du Prix Zeddaan (L), il ne rendait pas de poids, et grâce à la décharge d’Antoine Werlé, il se retrouvait avec seulement 54,5 kilos. Il n’a pas laissé échapper cette occasion de rentrer victorieusement. Un peu brillant en début de parcours, Rangali a tout de même dominé de la tête et des épaules ce sprint, et Orangefield (Soave), qui l’a toujours suivi, a dû se contenter de la deuxième place à deux longueurs. Au micro d’Equidia, Henri-Alex Pantall, qui signe le jumelé dans cette épreuve, a confié : « Il descendait de catégorie et trouvait un bon engagement. C’est un poulain qui a encore besoin de prendre de l’expérience mais il va progresser là-dessus. » La suite logique de son programme devrait passer par une course A sur le même parcours dans un mois, avant de certainement retrouver les courses principales sur le sprint. Grand favori, Pompilius (Holy Roman Emperor) a été pris de vitesse en début de parcours mais a été incapable d’accélérer ensuite, laissant la troisième place à Diana d’Aumont (Linngari).

LA FAMILLE D’IBN BEY

Elevé par Henri-Alex Pantall, qui en est aussi le propriétaire, Rangali est un fils de Tejaara (Kingmambo), qui défendait les mêmes couleurs et a gagné sa course au Mans. Rangali est son premier produit, suivi d’une 2ans par Haafhd et d’un yearling par Kendargent. Tejaara est une fille d’une placée de Listed, mais elle descend surtout de la souche maternelle qui a donné Ibn Bey et Roseate Tern.