Rhialco, le grand steeple t’attend !

Autres informations / 10.03.2014

Rhialco, le grand steeple t’attend !

Pour son retour sur le steeple, discipline dans laquelle il n’avait plus couru depuis sa terrible chute dans le Prix Héros XII (Gr3) 2012, Rhialco?(Dom Alco) a réalisé une démonstration dans le Prix Tofano. Le champion de Pierre Coveliers s’est imposé de quinze longueurs et l’écart important n’est pas dû à un terrain pénible, mais plutôt au fossé qui séparait Rhialco de ses rivaux, en terme de valeur. Hésitant sur certains obstacles, Rhialco a parfois retapé une petite foulée avant la battue des postérieurs. Après la chute de David Cottin, le partenaire d’Oculi (Denham Red), à la rivière des tribunes, Rhialco a été contraint de prendre les devants et d’assumer son statut de grand favori.

Il a sauté fort la rivière des tribunes et la double barrière, mais cela ne l’a pas empêché de mettre un uppercut à ses adversaires dans la ligne droite. Sur le plat, son jockey, Jonathan Plouganou, l’a laissé filer et Rhialco n’a jamais eu besoin d’être sollicité. En somme, ce Prix Tofano s’est résumé en un travail du matin pour Rhialco.

OBJECTIF "GRAND STEEPLE" PAR LES VOIES DERIVEES

Désormais, Rhialco va poursuivre sa préparation au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et il faudra être très fort pour le battre dans cette course. « Je l’ai trouvé assez sûr de lui dans ses sauts pour ce retour en steeple, nous a dit Emmanuel Clayeux, entraîneur de Rhialco. Il était serein, pas tendu outre mesure. Je pense qu’il n’a pas "pris dur". Nous avons préféré rentrer dans ce steeple et éviter le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) car s’il avait gagné cette course, il aurait dû courir les Groupes ensuite. Dans ce Prix Tofano, le parcours était le même, avec des rivaux à sa portée. De plus, les 7 jours supplémentaires m’ont vraiment été utiles car la semaine dernière, il n’était pas prêt. Il va avoir encore deux ou trois courses de ce genre à disposition, nous aviserons en temps utile. » N'ayant pas couru en steeple depuis 2012 – ses trois courses en 2013 se sont effectuées sur les haies, avec une victoire dans le Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) à la clé –, Rhialco trouve des conditions de courses faciles en vue du "Grand Steeple". De quoi monter idéalement en puissance pour le jour J sans avoir de combats durs. « Je tiens tout d'abord à remercier son entourage, notamment Fred Daviault qui le monte tous les matins, a expliqué Jonathan Plouganou. Aujourd'hui, je ne pouvais plus le cacher à un moment donné du parcours, il ne demandait qu'à avancer. Malgré ses 9ans, je crois qu'il est au top ! » La deuxième place est revenue à Boulevard Auteuil (Discover d’Auteuil) qui a toujours suivi Rhialco dans le parcours. Sur le plat, il a profité du fait qu’un succès (Denham Red) ait penché sur sa droite pour prendre le premier accessit.

UNE GRANDE FAMILLE "CONTIGNON"

Élevé par la famille Contignon, Rhialco est le frère du bon Qhilimar (Ragmar), gagnant du Prix Rivoli sur le steeple- chase d’Auteuil avant de poursuivre sa carrière en Grande- Bretagne. Rhialco appartient à une grande famille marquée du sceau des Contignon. La mère de Rhialco, l’"anglo" de complément Fhilida (Zelphi), a été une bonne jument en plat sur le circuit des AQPS, prenant notamment deux deuxièmes places dans le Prix de Craon à

Longchamp. Elle s’est aussi imposée sur les haies de Vittel. Avec la jument base de l’élevage familial Contignon, la pur- sang Miss Corso (El Corso), quatrième mère de Rhialco, on arrive aussi sur une autre branche très active qui a donné aux éleveurs de Blainville-sur-l’Eau Dostiep (Laostic) et Pomme Tiepy (Apple Tree). Cette dernière a gagné plusieurs Grs2 sur les obstacles irlandais.