Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Rusquela, de bout en bout

Autres informations / 13.03.2014

Rusquela, de bout en bout

Tombé au premier obstacle dans le Prix Camille Duboscq (L) pour sa dernière sortie, Rusquela (Khalkevi) n’a pas manqué ses débuts sur le steeple-chase dans ce Prix Coureuse de Nuit. Le pensionnaire de Bertrand Lefèvre a vite pris les commandes de l’épreuve, et a mené nettement détaché du reste du peloton. Malgré des sauts peu académiques, il a su conserver le meilleur et repartir sur le plat, s’imposant par quinze longueurs devant Quelle Miss (Poliglote). Rusquela s’est montré encore très "bébé" pour ses débuts sur les gros obstacles, et possède une marge de progression certaine. Son entraîneur, Bertrand Lefèvre, estime que son pensionnaire dispose d’un bel avenir à Enghien. « Il a de la qualité. Il devait effectuer ses débuts sur le steeple-chase à Pau, mais finalement cela ne s’est pas fait. Il est encore timide. Aujourd’hui, il a été devant tout seul, et s’est montré encore "bébé". C’est un cheval qui est bien à Enghien, car il aime aller de l’avant. » Rusquela avait déjà prouvé son aptitude à Enghien en se classant troisième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3) en 2013. « Il était troisième l’an dernier des meilleurs d’Auteuil sur l’hippodrome d’Enghien, a commenté Bertrand Lefèvre. Espérons qu’il puisse devenir le meilleur à Enghien. » Rusquela devrait tenter de le prouver début avril, dans le Prix Hopper (L).

UN DESCENDANT D’ALHARIXA

Élevé par Jean-Paul Baldin et Francette Leloup, Rusquela est le sixième produit de sa mère Alovera (Exit To Nowhere), et le meilleur à ce jour. Cette dernière est une fille d’Alarixha (Linamix), issue de l’élevage Lagardère. Elle avait débuté sa carrière sous les couleurs de son éleveur, pour l’entraînement d’André Fabre, se classant deuxième du Prix Petite Étoile (L).