Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Storm of saintly, la classe au-dessus

Autres informations / 03.03.2014

Storm of saintly, la classe au-dessus

Storm of Saintly (Saint des Saints) était le meilleur steeple-chaser de 4ans en 2013. Il a remporté le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et le Prix Morgex (Gr3), et était malheureusement tombé dans le Prix Maurice Gillois (Gr1) alors qu’il avait course gagnée. Le champion de Guillaume Macaire a effectué une rentrée victorieuse sur les haies dans ce Prix Jean Doumen. Il s’est imposé en laissant probablement la plus belle impression de la journée à Auteuil. Encore loin dans le parcours et dans le dernier tournant, il a placé une magnifique accélération après le saut de la dernière haie. Storm of Saintly a laissé tous ses adversaires sur place, et a rallié le poteau plus de deux longueurs devant Ulyssia Royale (Poliglote), qui a signé une belle rentrée, et michto (Balko), bon troisième.

UN PROGRAMME ENCORE A DEFINIR

« Je ne m’attendais pas à ce qu’il gagne », nous a déclaré, un brin étonné, Jeannot Andt, propriétaire et éleveur de Storm of Saintly. « Il était vraiment loin durant le parcours et dans le tournant final. Je me disais que c’était peut-être possible pour une petite place. Mais je ne pensais vraiment pas qu’il allait gagner à ce moment-là. Il fait quelque chose, vraiment, d’autant plus que c’était très dur de revenir de l’arrière aujourd’hui. » Il y avait aussi de l’étonnement chez son jockey, Vincent Cheminaud, qui ne s’attendait pas à une telle démonstration de la part de son champion. « Je ne m'attendais pas à ce qu'il fournisse une telle accélération après le saut de la dernière haie. Dans le dernier tournant, j'ai pensé que cela allait peut-être être juste pour l'emporter, mais il a été impressionnant. Cela n'arrive pas souvent de monter de tels chevaux capables de faire ça. Il a encore mûri par rapport à l'an passé, notamment au niveau de ses sauts. Nous devrions faire une belle année. »

Pour autant, Jeannot Andt nous a expliqué qu'à sa connaissance, aucun programme n’était défini pour le cheval, qui se trouve en effet dans une année difficile. Il possède une bonne classe de haies, mais est meilleur en steeple. Cependant, il a beaucoup de gains dans cette spécialité et devrait y affronter ses aînés, ce qui n’est jamais simple pour un 5ans. « Je n’ai aucune idée sur le programme que pourrait suivre le cheval, je ne pensais même pas le revoir en compétition aussi tôt ! Il risque d’être chargé sur le steeple, donc il pourrait bien recourir en haies, voire un Groupe sur le steeple, mais rien n’est défini. Son entraîneur doit encore décider. Ce qui m’a vraiment plu aujourd’hui, c’est sa façon de sauter. Il a parfois tendance à se négliger. Avec lui c’est simple, il gagne ou il tombe ! Mais il a vraiment très bien sauté ce dimanche. »

NE SUR LES TERRES DE SAONOIS

Storm of Saintly offre un nouveau succès de prestige à son propriétaire, Jeannot Andt, qui en est aussi l’éleveur. Il est né de the storm, une jument d’Olivier Corbière, l’éleveur de saônois (Chichicastenango), du haras de Nonant-le-Pin, qui a été vendue à Jeannot Andt. Ce dernier nous avait expliqué à l’issue de ses débuts victorieux : « J’ai débuté dans les courses et l’élevage il y a cinq ou six ans. J’avais alors acheté un cheval à M. Corbière, mais il est malheureusement mort au champ d’honneur en tombant à Strasbourg. M. Corbière m’avait alors dit: "Si tu repasses en Normandie, j’ai deux poulinières à vendre". Au final, j’ai acheté ces deux poulinières, dont la mère de Storm of Saintly, The Storm. J’ai choisi Saint des Saints comme étalon parce que le croisement Saint des Saints sur une fille de Garde Royale marche bien. Je suis éleveur sans sol et j’élève au haras de Nonant-le-Pin. » The Storm a très bien gagné sa vie en plat, et sa mère, Santa Ana Wind (Empery), avait gagné en haies et en steeple.