Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Khalkevi, le meilleur kahyasi...

Autres informations / 22.04.2014

Khalkevi, le meilleur kahyasi...

La production de l'étalon KHALKEVI a enregistré cette semaine un nouveau succès de prestige grâce au très doué Rusquela, dominateur dans le Prix Hopper (L) à Enghien. Analyse d'un pedigree et d'une production qui ne manquent pas de classe...

Par Thierry Grandsir (DNA Pedigree)

PETIT PAR LA TAILLE, GRAND PAR LE TALENT...

Pur produit de l'élevage de S.A. l'Aga Khan par son père comme par sa mère, Khalkevi ne courut qu'à cinq reprises, mais tous les sportsmen se souviennent de lui : peut-être pas de ses débuts victorieux par six longueurs, à 2ans, sur les 2.000m de Fontainebleau, mais certainement de sa victoire dans le Prix Hocquart (Gr2 - 2.400m) devant Black Sam Bellamy – un propre frère de Galileo –, de ses malheurs dans le Prix du Jockey Club (Gr1 - 2.400m), sa seule défaite, et de l'accélération impressionnante qui lui permit de conquérir un Grand Prix de Paris (Gr1 – 2.000m) qui avait bien failli lui échapper, ayant manqué de tomber dans le dernier tournant... Un grave accident survenu à l'entraînement le priva malheureusement d'une participation attendue dans l'“Arc”.

De taille certes modeste mais noble et très bien fait, doté de beaucoup de classe et de générosité, de vitesse et de tenue, d'un tempérament froid et courageux, Khalkevi est à l'image de son père, Kahyasi, dont il fut le meilleur fils en course. Rappelons que Kahyasi, vainqueur en son temps du Derby (Gr1) en temps record et de l'Irish Derby (Gr1), a produit six gagnants de Gr1 dont deux lauréates du Prix de Diane (Gr1), Vereva et Zainta, avant de devenir un père de mères exceptionnel, d'où dix gagnants de Gr1 dont une certaine Zarkava !

LA FAMILLE DE KALAMOUN...

Du côté maternel, Khalkevi est un membre de l'une des plus belles familles du stud book international, celle de la grise volante Mumtaz Mahal dont descendent les chefs de race Nasrullah, Royal Charger et Mahmoud. Khalkevi a pour mère la semi-classique Khalisa, gagnante des Prix Cléopâtre et Chloé (Grs3) avant de se placer quatrième des Beverly D. Stakes (Gr1) aux USA, et pour deuxième mère, Khaiyla, une sœur utérine du bon stayer Khairpour, double gagnant de Gr2 et deuxième de l'Ascot Gold Cup (Gr1).

Il a surtout pour troisième mère une propre sœur du très influent Kalamoun, un lauréat de la Poule d'Essai des Poulains, du Prix Lupin et du Prix Jacques Le Marois (Grs1) qui, via Kenmare et ses fils Highest Honor et Kendor, influença considérablement l'élevage français !

DEJA 11 BLACK TYPES EN OBSTACLE...

Riche de cette génétique de luxe, Khalkevi fut intégré dans le piquet des Haras nationaux en 2004. De sa première saison de monte ne naquirent que trente-et-un foals mais cinq d'entre eux obtinrent du caractère gras en obstacle, soit un ratio de 16 % que très peu de reproducteurs peuvent se vanter d'avoir jamais atteint ! Aujourd'hui, ses actifs comptent une trentaine de vainqueurs en plat dont l'excellent Rollex Borget, gagnant du Prix de l'Avre (L) et troisième du Prix Royal Oak (Gr1) à trois ans, ainsi qu'une cinquantaine de gagnants en obstacle dont déjà onze performers black types. Khalkevi excelle donc dans les deux spécialités : il transmet indéniablement sa classe de plat, et des gènes sauteurs hérités de Nijinsky, Misti, Sheshoon, Tanerko et Mill Reef, pour ne citer que ceux-là.

KHALKEVI X CADOUDAL = 4 BLACK TYPES...

Parmi ses meilleurs sauteurs figurent bien entendu Rusquela, dont la démonstration dans le Prix Hopper (L) laisse présager de bien beaux succès au niveau supérieur, et Realmont, troisième du classique Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), mais aussi Valkevi, gagnant du Prix François de Ponçins (L), Up to You, vainqueur du Prix Gérald de Rochefort (L), Rival d'Estruval, deuxième des Champion Novices Chase (Gr2) ou encore Very Heaven, au départ du Prix du Président de la République (Gr3) dimanche à Auteuil. Ces quatre derniers ont un point commun : leurs mères sont toutes des filles ou petites-filles de Cadoudal !

Ce croisement est logique dans la mesure où Cadoudal, multiple tête de liste des pères de gagnants en obstacle, transmet volontiers le cadre et la taille qui font souvent défaut aux produits de Kahyasi, et qui génère une duplication positive de Nijinsky, leur grand-père commun. On notera dans le même esprit que Rusquela a pour père de mère Exit to Nowhere, étalon doté lui aussi d'une grande stature physique, et que Rival d'Estruval et Valkevi sont tous deux porteurs d'une duplication de Misti, étalon très influent en obstacle.

Au total, la production de Khalkevi a engrangé plus de 3 millions d'euros de gains, mais le plus symptomatique est que chacun de ses partants arrache une fois sur deux la victoire ou une place. Un étalon on ne peut plus sérieux, qui vous attend de pied ferme au haras de Tréban (03) !