Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le doute n’est plus permis

Autres informations / 13.04.2014

Le doute n’est plus permis

Préparatoires aux prochaines Poules d’Essai (Grs1 - 11 mai), les Prix de la Grotte et de Fontainebleau (Grs3) ont offert deux scenarii de courses bien différents.

Un déboulé sur quatre cents mètres chez les pouliches, contre une course d’"hommes" pour les mâles, durant laquelle le leader, Serans (Le Havre), a parfaitement joué son rôle.

Dans le "Fontainebleau", Ectot (Hurricane Run) a tenu en respect Karakontie (Bernstein) jusqu’au bout. Ces deux- là ont montré qu’il y avait un monde entre eux et les autres. Déjà au sommet de la hiérarchie des 2ans français en 2013, ils ont assis un peu plus leur suprématie, prouvant qu’ils étaient toujours au-dessus du lot. Il est logique d’attendre qu’ils confirment le 11 mai sur le même parcours, dans la Poule d’Essai des Poulains.

Le déroulement du Prix de la Grotte peut laisser des regrets : 1’50 pour boucler 1.600m, c’est beaucoup trop pour des pouliches de ce calibre. À quatre longueurs de l’animatrice durant l'épreuve, une pouliche comme Bocaiuva (Teofilo) – qui court très bien – aurait dû s’appeler Zarkava?pour gagner. Et pourtant, peut- on dire que Lesstalk in paris?(Cape Cross) a volé sa victoire ? Qu’elle est moins bonne que ses adversaires et qu'elle a profité de l’avantage du "tête et corde" ? Peut-on ajouter que le résultat est illogique ? Non. L’arrivée de ce Gr3 est une remise en place de l’église au centre du village pour elle qui avait connu un parcours malheureux dans le "Marcel Boussac" (Gr1). Indonésienne (Muhtathir) n’avait pas volé sa victoire ce jour-là, étant la seule à refaire du terrain sur la pensionnaire de Jean-Claude Rouget, qui a tenu jusqu’au bout, là où une pouliche "juste bonne" aurait totalement craqué. La victoire de Lesstalk in Paris dans le Prix de la Grotte confirme son succès du Prix d’Aumale devant Straigh Thinking (deuxième dimanche) et fait d’elle la logique favorite de la Poule d’Essai des Pouliches. Sans incident, elle sera première ou deuxième du classique de Longchamp. Quant à Indonésienne, sa défaite l’incite à prendre une autre route, celle du "Saint-Alary" (Gr1).

Les chevaux français sont des favoris solides pour les prochaines Poules d’Essai. D’autant plus que les Anglais ne déplacent jamais leurs "top" pour le rendez-vous de mai et que leurs 2ans de 2013 n’ont pas affirmé de leader dans les Grs1 qui ont eu des résultats assez aléatoires. Des révélations outre-Manche sont toujours possibles mais, à l’heure actuelle, les français sont en position de ne pas laisser filer les classiques français à l’étranger.