Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’écurie sagara poursuit sa domination chez les 3ans

Autres informations / 23.04.2014

L’écurie sagara poursuit sa domination chez les 3ans

Saint Call, Le Baron Noir, A La Luna, Miss Bailly et The Saint James (par deux fois)...

L’Écurie Sagara est le propriétaire qui compte le plus de succès en France dans les courses d’obstacles pour 3ans ce printemps. Cette domination se poursuit de réunion en réunion et cela s’est vérifié dans le Prix Go Ahead, la première épreuve qui rassemble les bons jeunes hurdlers. La casaque grenat à manches vertes a signé le jumelé dans cette compétition avec The Saint James (Saint des Saints) et Le Baron Noir (Limnos). Ces deux poulains ont dominé un autre bon élément, Qualando (Lando). L’édition 2014 de ce Prix Go Ahead a donc tenu toutes ses promesses, mettant en avant des poulains de classe.

Après la deuxième place de débuts de The Saint James à Enghien, son entraîneur, François Nicolle, nous avait dit : « Il sera mieux à Auteuil. » Le professionnel charentais avait vu juste puisque le fils de Saint des Saints a fait mouche dès ses débuts sur la butte Mortemart. Du fait d’un rythme peu sélectif, son jockey, Benoît Gicquel, a pris les devants dans le tournant d’Auteuil. The Saint James était bien posé aux avant-postes, pointant les oreilles. Au bout de la ligne d’en face, il avait l’allure d’un gagnant et, même si Qualando l’a attaqué entre les deux dernières haies, il a su maintenir à distance le pensionnaire d’Emmanuel Clayeux. Puis résister au retour de Le Baron Noir qui semblait pourtant battu dans le tournant final. « Le cheval n’est pas précoce, nous a dit Benoît Gicquel. Au départ, je ne devais pas aller devant, mais comme nous allions à une allure juste au-dessus du trot, j’ai pris les devants et c’est moi qui les ai mis au pas. Comme à Enghien, il lui a fallu du temps pour enclencher. C’est un vrai cheval pour Auteuil, qui attend la commande. Il peut tout faire et va sur toutes les pistes, souples ou collantes. » The Saint James a les moyens de confirmer son leadership dans les Prix Stanley et Aguado (Ls), mais si ce n’est lui, ce sera un autre 3ans de l’Écurie Sagara.

QUALANDO, UN POULAIN D’AVENIR

Très beau poulain, taillé pour faire un cheval de steeple, Qualando est appelé à devenir un poulain de Groupe. Dernièrement, pour ses premiers pas, il était tombé sur le plat après la dernière haie, se prenant un cheval à terre dans les jambes. Il avait alors le gaz pour prendre une place. Mercredi, c’était donc les vrais débuts de Qualando. Jamais loin des chevaux de tête, il s’est posté dans le sillage de The Saint James dans le tournant final, avant de faire illusion entre les deux dernières haies. Sur le plat, il a suivi l’accélération des premiers, mais il n’a rien pu faire contre eux. « Aujourd’hui, le but était de lui redonner confiance car c’est un cheval de classe, nous a confié son mentor, Emmanuel Clayeux. Il va commencer à s’endurcir et nous aurons un bon cheval pour le second semestre. »

LA SOUCHE DE BALKO ET OCULI

Élevé par l’Écurie Winning, The Saint James est le neveu du bon Tyko (Robin des Champs), vainqueur des Prix Frifrelet et Univers II (Ls) et deuxième du Prix Carmarthen (Gr3). La Main Heureuse (Rex Magna), la troisième mère de The Saint James, a marqué de son empreinte l’élevage d’obstacle français. En effet, elle a donné Ella Royale (Royal Charter), la génitrice de l’étalon Balko, lauréat des Prix Georges de Talhouët-Roy, Congress (Grs2) et Duc d’Anjou (Gr3), et de Piraya (Lost World), gagnant du Prix Edmond Barrachin (Gr3). Mais elle a aussi produit Ottolina (Saint Cyrien), la mère d’Oculi (Denham Red), vainqueur des Prix Maurice Gillois, Ferdinand Dufaure (Grs1) et Congress (Gr2). Aimela (Sagamix), la mère de The Saint James, a gagné une course "à réclamer" à Auteuil. Elle a produit auparavant Princesse Winner (Astarabad), gagnante du Prix du Finistère à Enghien.