Nicknos fait honneur à ses origines

Autres informations / 27.04.2014

Nicknos fait honneur à ses origines

Fils d’une gagnante de Groupe, Dindounas (Astarabad), frère d’Hippomène (Dream Well), vainqueur du Prix Cambacérès (Gr1) et de Sanouva (Muhtathir), lauréate du Prix Congress (Gr2), Nicknos (Nickname) avait le meilleur pedigree des partants du Prix Wild Monarch (L) réservé aux poulains. Et la vérité des origines a été celle de la piste. Nicknos a toujours galopé derrière les animateurs, ses compagnons d’entraînement Voix de la Baie (Voix du Nord) et Lucky Drop (Kendargent). Un peu allant en début de parcours, il s’est posé après les tribunes. Au bout de la ligne d’en face, il a rejoint les chevaux de tête et a pris la tête dans le tournant final. Nicknos avait alors beaucoup de ressources. À l’entrée de la ligne droite, il a été calé le long de la lice des tribunes par Jérémy Da Silva. San Benedeto (Layman) l’a attaqué entre les deux dernières haies, mais Nicknos était au-dessus de ses rivaux. Sur le plat, Nicknos a repoussé sûrement les assauts de San Benedeto, qui confirme l’estime de son entourage. Le poulain de l’Écurie Zingaro l’a fait avec de la marge et devrait pouvoir confirmer dans les Prix Stanley et Aguado (Ls). Maître du "Wild Monarch", Jean-Paul Gallorini a signé sa seizième victoire dans cette épreuve pour inédits de 3ans en obstacle. Il a également pris la troisième place avec Dom Gabriel (Ange Gabriel) et la cinquième avec Voix de la Baie. « C’est le cheval caractériel qui ne voulait pas rentrer dans les stalles..., nous a dit le professionnel mansonnien en parlant de Nicknos. Pour gagner cette course, il faut avoir des chevaux pour, le jockey pour et que tout se passe bien. Nous avions acheté la mère, Dindounas, à "réclamer". C’est le frère d’Hippomène et Sanouva. Malheureusement, Dindounas est morte, mais nous ne savons pas de quoi. Je crois qu’elle a encore

un produit derrière. Nicknos n’était peut-être pas à l’aise sur ce terrain. Le deuxième est un bon poulain. Dom Gabriel court bien. Lucky Drop gagnera sur un parcours coulant, car il a de la vitesse. »

LE FRERE D’HIPPOMENE

Élevé par Roland Monnier, Nicknos est né pour sauter. Il est d’ailleurs encore entier. Son père, Nickname, n’est plus de ce monde. Mais il produit régulièrement des vainqueurs chez les sauteurs de 3ans, notamment ceux qui débutent. Nicknos confirme la règle. Il est le fils de Dindounas, gagnante du Prix de Pépinvast (Gr3) et troisième du Prix Amadou (Gr2). Au haras, elle a donc donné Hippomène, vainqueur du Prix Cambacérès (Gr1) avec Christophe Soumillon et Sanouva, lauréate du Prix Congress (Gr2). Dindouna (Garde Royale), la deuxième mère de Nicknos, a pris quatre places en quatre sorties sur les obstacles, dont un premier accessit dans le Prix Sagan (L). Outre Dindounas, elle a produit Dallidas (Kahyasi), deux fois placée de Listeds.