Orienteer, un nom à retenir

Autres informations / 04.04.2014

Orienteer, un nom à retenir

Il n’est jamais aisé de débuter sur le parcours avec courbe

de Maisons-Laffitte. Encore moins face à seize concurrents dont la plupart sont

expérimentés. Et pourtant, Orienteer (Dansili) n’a pas manqué ses premiers pas,

venant même s’imposer sur le fil devant le grand favori, Shamkiyr (Sea the

Stars). Engagé dans le Juddmonte Grand Prix de Paris et le "Jockey

Club" (Grs1), Orienteer a encore du chemin à parcourir avant de devenir un

cheval de Gr1, mais ce qu’il a fait ici est vraiment très encourageant. Un peu

pris de vitesse au moment du démarrage, il a réussi à changer de jambes et à

placer une belle pointe. Deuxième de Nolohay (Dubawi) en débutant, Shamkiyr a

longtemps fait figure de lauréat après avoir animé l’épreuve.

Jockey d’Orienteer, Maxime Guyon estime, à juste titre, que

son partenaire possède encore une marge de progression. Il faut donc suivre de

près cette Orienteer qui peut devenir un cheval de premier plan dans sa

génération.

 

 Un descendant de All

at Sea

Élevé par Juddmonte, dont il est le fils d’un des étalons

phare, Dansili, Orienteer a pour mère Take the Hint (Montjeu). Longtemps

entraînée par John Gosden, elle a gagné les Pretty Polly Stakes (L) de

Newmarket.

La troisième mère d'Orienteer est All at Sea (Riverman),

gagnante du Prix du Moulin de Longchamp 1992 sous l’entraînement de Sir Henry

Cecil.