Peter moody et le bras de fer avec racing victoria autour d’une mesure sur l’intégrité

Autres informations / 11.04.2014

Peter moody et le bras de fer avec racing victoria autour d’une mesure sur l’intégrité

L’entraîneur Peter Moody, qui a géré la carrière de Black Caviar (Bel Esprit), n’a pas peur des éclats et l’a à nouveau prouvé cette semaine. Il s’insurge contre une nouvelle mesure prise par Racing Victoria, qui régit les courses dans l’État de Victoria (ce qui inclut notamment Caulfield, où entraîne Peter Moody).

L’Institution a en effet demandé aux entraîneurs de l’État de lui donner les clés de leur écurie, afin que des commissaires puissent venir effectuer des inspections surprise pour en vérifier l’intégrité. La date limite est fixée à ce vendredi. Dayle Brown, Directeur général délégué de l’intégrité de Racing Victoria, a expliqué cette mesure : « Environ vingt écuries ont donné un accès illimité à leurs écuries à notre équipe d’assurance de la conformité en nous remettant leur clé en juin 2013. Cette initiative est simplement dans la continuité du travail déjà effectué pour le respect de l’intégrité dans les courses de chevaux dans l’État de Victoria. Cette demande d’offrir un accès illimité est survenue suite à différents incidents où les membres de notre équipe ont été empêchés d’avoir accès aux écuries, étant sévèrement restreints dans leur travail. En demandant un accès libre à toutes les écuries, nous nous assurons simplement que tout le monde sera traité de la même manière. Nous avons assuré que ces inspections ne seront menées qu’en présence d’un représentant de l’écurie. » Peter Moody s’est exprimé contre cette mesure et, en signe de protestation, a quitté l’association des Entraîneurs australiens, qu’il accuse de ne pas assez défendre ses membres. « Je suis pour l’intégrité, pour l’intégrité totale, mais je trouve juste méprisant de devoir donner les clés de mon écurie aux commissaires. Je pense que nous avons besoin de renforcer les questions d’intégrité, mais jusqu’à quel point ? Où cela doit-il commencer, où cela doit-il s’arrêter ? Je pense que donner les clés de mon écurie va un peu trop loin. »