à l’attention des pertubateurs de lyon...

Autres informations / 30.05.2014

à l’attention des pertubateurs de lyon...

Par Jacques Le Dantec, commissaire de courses.

Après les inepties d’une députée européenne, dont on doutera de la fiabilité dans l’exercice de son mandat, à la suite de sa stupide prestation épistolaire, c’est maintenant une manifestation d’une poignée de parieurs aux revendications confuses et arguments fallacieux qui ternit ce printemps hippique. En gâchant la fête lyonnaise, en retardant les horaires des réunions premium d’une demi-heure, en pénalisant joueurs, spectateurs et professionnels, ce groupuscule a eu un effet contre-productif : mécontentement général et perte financière pour un système qu’ils prétendent défendre. Ne laissons pas ces illuminés mettre en péril une institution qui est un modèle mondial pour la régularité de ses courses ; leurs critiques erronées sont trop outrancières pour qu’on puisse leur accorder le moindre crédit et leur ignorance de l’organisation des courses trop abyssale pour qu’ils soient crédibles.

Ce mouvement n’est qu’un rassemblement de bistrotiers mécontents de quelques dysfonctionnements regrettables mais toujours possibles.

Messieurs les perturbateurs, personne ne vous oblige à jouer aux courses et à en accepter les risques ! Si vous considérez (à tort) qu’elles sont truquées, abstenez-vous, mais ne privez pas tous les autres turfistes de leur plaisir, de leur passion. Les courses ont besoin de sérénité, pas de trouble-fête. Restez chez vous et jouez à la belote.